Agadir : Plus de 4 milliards de DH pour la mise à niveau du complexe portuaire

Près de 800 millions de DH déjà engagés. Le programme d’investissement pour le développement des infrastructures devrait être finalisé en 2030.

Pêche, commerce, plaisance: l’infrastructure portuaire d’Agadir joue un rôle essentiel dans le développement de l’économie régionale. Essentiellement dédié par le passé à la pêche, le port est devenu progressivement un complexe portuaire multifonction. Selon les informations recueillies auprès de l’Agence nationale des ports (ANP), le trafic commercial est aujourd’hui de 5 Mt dans une enceinte portuaire d’une capacité de 15 Mt -activité commerciale. Mais la concentration du trafic portuaire d’octobre à avril, en raison notamment de l’export des agrumes et des primeurs, sans oublier les arrêts biologiques qui immobilisent la flotte de la pêche hauturière durant un total de six mois par an, engendrent par période des problèmes de congestion.

Le développement industriel de la région et la cohabitation de plusieurs activités économiques appelées à évoluer nécessitent, de l’avis des opérateurs économiques du Souss Massa, une infrastructure portuaire renforcée, en phase avec les ambitions de la région. L’évolution du trafic commercial du complexe portuaire est estimée par l’ANP à 10 Mt à l’horizon 2030. Pour y faire face, la stratégie portuaire à l’horizon 2035, élaborée en 2008, a érigé le port d’Agadir en pôle Souss-Tensift. Le programme d’investissements requiert un budget de 4,5 milliards de DH, souligne Brahim Hafidi, président du Conseil régional du Souss Massa.

Pour l’heure, ce sont près de 800 MDH qui ont déjà été engagés alors que des études complémentaires d’aménagement sont en cours de réalisation. Dans ce chantier, la mise à niveau des quais de commerce est achevée depuis l’an dernier. Elle a nécessité une enveloppe de 110 MDH, d’après une note de l’ANP. La mise à niveau de la jetée principale du port de commerce est aussi réalisée avec une enveloppe de 115 MDH. En 2021, c’est un nouveau terminal polyvalent qui sera mis en service pour un investissement de 400 MDH. Il faudra cependant attendre 2030 pour la mise en service du nouveau terminal à conteneurs, du nouveau poste pétrolier et du nouveau terminal dédié aux croisières.

Le tout vise à améliorer d’une manière globale l’accès du complexe, optimiser les activités économiques en lien avec l’infrastructure et permettre l’extension des activités du chantier naval. Pour améliorer les performances du port et l’inscrire dans le processus de transition énergétique, l’ANP a aussi engagé, à travers un prestataire, l’étude du schéma directeur énergétique. Ce travail permettra d’arrêter des actions et mesures à mettre en œuvre pour la maîtrise et l’optimisation des coûts liés à l’exploitation, à la maintenance et aux rénovations.

A Lire aussi :

Agadir négocie le virage industriel.

une nouvelle zone industrielle en projet pour attirer des moteurs de croissance.

Taghazout : Livraison de 2 800 lits entre fin 2019 et 2020.

Entretien avec Rachid Dahmaz, Président du Conseil régional du tourisme Souss-Massa.

Souss-Massa : Entretien avec Karim Achengli, Président de la Chambre de commerce d’Agadir.