SUIVEZ-NOUS

Sécurité

Africain Lion 2024: Agadir abrite la réunion de planification principale

Prévu du 20 au 31 mai 2024 dans les régions d’Agadir, Tan-Tan, Mehbes, Tata, Kénitra, Ben Guérir et Tifnit, l’exercice “African Lion 2024” vise le développement de l’interopérabilité opérationnelle, technique et procédurale entre les FAR et les forces des pays participants ainsi que l’entraînement sur la planification et la conduite des opérations.

Publié le

L’État-Major de la Zone Sud abrite, du 29 janvier au 2 février 2024 à Agadir, la réunion de planification principale de l’Exercice «African Lion 2024», a indiqué lundi l’État-major Général des Forces armées royales (FAR) dans un communiqué.

En plus des représentants des FAR et des Forces Armées des États-Unis d’Amérique, une dizaine de pays partenaires participent aux travaux de planification de la 20ème édition de l’exercice African Lion, précise le communiqué.

Cette réunion permet aux planificateurs d’arrêter les modalités de déroulement des différentes activités de l’exercice “African Lion 2024”, a souligné la même source, faisant savoir que ces activités engloberont des formations portant sur plusieurs domaines opérationnels, un exercice de planification destiné aux cadres d’États-majors, des manœuvres interarmes et interarmées, des actions civilo-militaires ainsi que des exercices de décontamination NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique).

Prévu du 20 au 31 mai 2024 dans les régions d’Agadir, Tan-Tan, Mehbes, Tata, Kénitra, Ben Guérir et Tifnit, l’exercice “African Lion 2024” vise le développement de l’interopérabilité opérationnelle, technique et procédurale entre les FAR et les forces des pays participants ainsi que l’entraînement sur la planification et la conduite des opérations.

“Africain Lion”, l’exercice multinational le plus important sur le Continent africain, dont l’objectif est de promouvoir la paix et la sécurité dans la région, fêtera cette année son 20ème anniversaire, “signe de solidité et pérennité des relations qui lient les Forces Armées Royales et leurs homologues américaines”, conclut le communiqué.