SUIVEZ-NOUS

Banques

Kristalina Georgieva, DG du FMI : “L’expérience économique du Maroc mérite d’être partagée”

La DG du FMI est en visite au Maroc en marge des assemblées annuelles du BM-FMI prévues en octobre prochain à Marrakech.

Publié le


Mis à jour le

Les assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI), prévues en octobre prochain à Marrakech, constituent l’occasion de mettre en avant l’expérience économique du Royaume, a souligné, mardi, la Directrice Générale du FMI, Kristalina Georgieva.

“L’expérience économique du Maroc mérite d’être partagée et reproduite dans d’autres pays membres du FMI”, a ajouté Mme Georgieva, lors d’une rencontre avec les étudiants marocains et étrangers de l’Université Cadi Ayyad (UCA), programmée à l’occasion de son déplacement à Marrakech, dans le cadre d’une visite de travail dans le Royaume.

A noter que la visite de Mme Georgieva au Maroc s’insère dans le sillage des préparatifs des assemblées annuelles du BM-FMI, les premières dans le monde arabe.

Au cours de cette rencontre avec les étudiants de l’UCA, la directrice générale du FMI, a estimé que les délégations attendues aux prochaines Assises auront l’opportunité de tirer des leçons des grandes réalisations accomplies par le Royaume dans le secteur économique, faisant savoir que “le Maroc est le premier pays africain à obtenir la ligne de crédit flexible contre les chocs économiques, accordée par le FMI”.

A cet égard, elle a mis en relief la pertinence du Nouveau Modèle de Développement (NMD), ainsi que la dynamique économique enclenchée au Maroc, affirmant que le Royaume mettra en avant les réalisations économiques accumulées lors des prochaines assemblées annuelles BM-FMI.

Mme Georgieva a, en outre, indiqué que les assemblées annuelles BM-FMI qui se tiendront dans le Royaume, un carrefour des civilisations et de brassage des cultures, constitueront, sans nul conteste, une réelle opportunité pour la mise en réseau et l’échange d’expertise et d’expériences entre les acteurs économiques internationaux, invitant les jeunes à prendre part massivement à cette rencontre internationale de haute facture.

Elle n’a pas manqué aussi de faire part de sa grande joie après la rencontre qu’elle a eu avec les membres de la sélection nationale de football à Rabat, saluant, par la même occasion, l’exploit remarquable des Lions de l’Atlas lors de la Coupe du Monde au Qatar.

“L’organisation de cet événement en terre africaine fera de nous tous, des ambassadeurs du Royaume en Afrique, et nous permettra de donner une lueur d’espoir à tous les pays africains”, a-t-elle dit, rappelant que l’Afrique est dotée d’un capital humain jeune et apte à lui permettra de relever les défis économiques avec tant de détermination, de persévérance et d’optimisme.

Et de poursuivre que les jeunes disposent de nombreux outils à même de leur permettre de surmonter divers défis, exprimant ses remerciements aux étudiants de l’UCA pour leur interaction positive et leur engagement dans la préparation des assemblées annuelles BM-FMI.

L’édition de Marrakech marque le retour de ces assemblées annuelles en Afrique, après celles tenues pour la première fois à Nairobi (Kenya), il y a cinquante ans.