SUIVEZ-NOUS

Secteurs

Voitures neuves : 17% des acquéreurs ont moins de 30 ans

En 2023, plus de 40% des transactions de voitures sur le segment du neuf ont été réalisées à Casablanca. Dans la rétrospective retracée par l’AIVAM, on apprend aussi que les marocains sont en train de prendre goût aux véhicules à motorisation alternative en croissance de 133% par rapport au précédent exercice.

Publié le


Mis à jour le

Les ventes globales de véhicules neufs au Maroc se sont établies à 161.504 unités au cours de l’année 2023, contre 161.410 véhicules en 2022, a indiqué, lundi à Casablanca, le président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), Adil Bennani.
S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée au bilan annuel 2023 du marché automobile au Maroc, A. Bennani est revenu sur la complexité du contexte macroéconomique qui impacte la demande et sur le redressement progressif de l’offre à l’origine d’une légère hausse de 0,1% des ventes en glissement annuel.

Sur le total des ventes de l’année, la part des véhicules particuliers (VP) s’élève à 145.292 unités, contre 143.186 en 2022, alors que les véhicules utilitaires légers (VUL) se sont établis à 16.212 contre 18.224 une année auparavant, a-t-il précisé. Et de souligner que de nombreux événements expliquent cette quasi-stagnation, notamment l’inflation galopante, le contexte économique défavorable, le déficit pluviométrique et la contraction de la demande sous l’effet de l’inflation.

 

Typologie…

 

Dans le détail,  les deux segments les plus importants sont ceux des citadines dominées par la marque “Dacia” et le “Sport Utility Vehicle” (SUV), notant que ce dernier connaît une croissance de 6,9% confirmant l’engouement des consommateurs pour cette catégorie de véhicule.

Pour ce qui est du financement et du profil des acheteurs, la part des crédits dans les ventes s’est établie à 55% alors que le prix des véhicules a grimpé de 30% au cours des trois dernières années, a-t-il fait savoir, notant que 17% des acquéreurs ont moins de 30 ans, et que l’âge moyen des acheteurs se situe autour de 43 ans.

Par type de motorisation, l’essence a reculé de 0,8% en 2023 à 14% de part de marché (PDM), alors que la motorisation diesel a grimpé de 0,7% à 85,8%, a rapporté A. Bennani, indiquant que la part des motorisations alternatives, quelques 463 véhicules ont été écoulés avec une progression de 133% par rapport à l’exercice précédent.

A ce titre, A. Bennani a souligné la présence davantage d’opérateurs dans le marché des véhicules à moteur non-thermique sous l’effet d’une offre de plus en plus fournie et compétitive, ajoutant que 24 marques et 82 modèles sont commercialisés sur le marché marocain en 2023 contre 18 marques et 71 modèles en 2022.

Par répartition spatiale, Casablanca occupe la première place des ventes de VP en 2023 avec 40,7% des PDM, en léger recul de 2% par rapport à 2022, suivie de Rabat qui enregistre une légère croissance de 1,1% à 10,7% de PDM et d’Agadir (7,9%) qui conforte sa troisième position devant Marrakech (7%).