SUIVEZ-NOUS

Affaires

New Economy Gateway Africa : Le Maroc confirme son rôle clé en Afrique

En abritant la première édition de la prestigieuse Conférence de Bloomberg “New Economy Gateway Africa”, le Maroc confirme sa position d’acteur clé du continent africain et consacre la politique de coopération volontariste et solidaire prônée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’égard de l’Afrique.

Publié le

A travers cet événement d’envergure qui devrait réunir les 13 et 14 juin à Marrakech près de 200 décideurs économiques internationaux, le Groupe financier américain cherche à mettre en évidence l’importance du dynamisme de l’économie du Maroc, qualifié de “moteur régional” par Michael R. Bloomberg, fondateur de Bloomberg. Et quoi de plus parlant que de discuter des enjeux et défis de l’Afrique, aux portes même de l’Afrique, au Maroc. Un des pays les plus au fait des préoccupations de l’Afrique, en raison de sa contribution agissante et de son implication active dans les affaires du continent. Le Maroc est aussi l’une des économies les plus représentatives du potentiel de l’Afrique.

Plus qu’une passerelle, le Royaume agit comme une véritable locomotive économique et commerciale au service de l’Afrique, et un hub pour les flux de capitaux en direction des marchés africains, grâce à son ouverture sur le monde, ses politiques ambitieuses et inclusives, et ses réformes structurelles. Fidèle à sa vocation africaine de par son engagement à “consolider les relations de coopération et de solidarité avec les peuples et les pays d’Afrique”, le Maroc n’a eu de cesse d’exprimer sa vocation africaine et son attachement à la prospérité partagée et au codéveloppement. Plaçant l’Afrique au cœur de ses stratégies de développement et la coopération Sud-Sud en priorité dans ses relations bilatérales, le Maroc dispose d’une connaissance approfondie des réalités du continent et offre une vue d’ensemble sur les perspectives et les opportunités présentées par l’Afrique.

Au-delà des problématiques africaines, “New Economy Gateway Africa”, à l’instar des événements mondiaux que le Maroc abrite chaque année, fait du Royaume une plateforme d’échange et de réflexion autour des enjeux économiques et géopolitiques majeurs qui façonnent l’actualité. Cette rencontre de haut niveau pensée sous le prisme de la durabilité et de la résilience, portera ainsi sur les grands défis de l’économie mondiale, en premier lieu l’inflation et la hausse des prix de l’énergie, auxquels les participants tenteront d’apporter des solutions et dénicher les opportunités à saisir en Afrique et au-delà.

Les intervenants, parmi lesquels des leaders d’opinion issus du monde des affaires et des représentants de gouvernements africains, approfondiront la réflexion sur plusieurs thématiques qui seront abordés distinctement. Au fil des panels, les participants s’acquitteront d’examiner la situation de l’Afrique en matière d’infrastructures, d’énergies propres, de transition verte, de souveraineté sanitaire et alimentaire, et d’adaptation aux changements climatiques. Le potentiel de l’Afrique en matière d’industrie sportive est également au menu des discussions. A cette table ronde, le Maroc sera sollicité pour partager l’exploit inédit de la qualification des Lions de l’Atlas à la demi-finale du Mondial Qatar 2022.

Sur le plan financier, le fardeau de la dette qui pèse sur les pays d’Afrique, la question de l’insuffisance des investissements privés dans les économies du continent, et la problématique de sous-capitalisation des entreprises africaines sont aussi à l’ordre du jour de cette conversation mondiale qui se poursuit au Maroc. En attendant la tenue des Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, prévues du 9 au 15 octobre prochain à Marrakech, le Maroc réaffirme à travers “New Economy Gateway Africa” son rôle d’interlocuteur privilégié des grandes puissances et de pivot dans les relations entre le continent et le reste du monde.