Mes présentations ennuient tout le monde !

Je sais que je maîtrise parfaitement mon sujet. D’ailleurs c’est pour cela que je suis à  la tête d’une des directions les plus importantes de l’entreprise. Mais, lorsque je dois faire des présentations pour sensibiliser sur mon sujet ou juste pour informer de l’état d’avancement des dossiers, je vois bien que mon auditoire décroche, ne comprend pas grand-chose et s’ennuie même… Du coup je perds un peu mes moyens et je termine le plus souvent ma présentation en faisant «au plus vite».

Selon une étude réalisée par le Wall Street Journal, 44% des présentations sont considérées comme ennuyeuses, 40% comme soporifiques et seulement 3% des présentations retiendraient l’attention de l’auditoire…. Etre expert est une chose, mais être capable de transmettre l’information de manière intelligible et intéressante pour tous en est une autre !

Aussi, vous devez prendre conscience que maîtriser son sujet est seulement un des piliers d’une présentation mais que tout le travail reste à faire : celui de l’adaptation à votre auditoire, à ses attentes et à celles que vous avez de lui.
Si vous êtes le seul à comprendre ce que vous dites, où est l’intérêt de faire une présentation ?
Vous êtes un émetteur, et la communication sera brouillée définitivement si vous ne prenez pas garde à vos récepteurs, soyez sur la même longueur d’ondes qu’eux ! N’oubliez pas une règle simple d’orateur : vous ne devez pas montrer à votre auditoire combien vous êtes intelligent, mais au contraire démontrer combien LUI l’est par le fait qu’il ait su comprendre des messages complexes avec autant de facilité.

Faites court !

Prévoyez des présentations ne dépassant pas 20 mn (temps au bout duquel un adulte en général «décroche»). Et pour cela, gardez-vous des «hors-sujet», restez concentrer sur votre objectif sans en dévier. Enfin, n’oubliez pas de «faire le ménage» dans vos slides ! Une douzaine de slides sera largement suffisante pour apporter un supplément de compréhension à vos messages, privilégiez les phrases courtes et évitez les graphiques incompréhensibles qui, au lieu de permettre à votre auditoire de mieux comprendre, ne font que l’embrouiller.

Fatiguez-vous !

Une présentation ça fatigue et si vous ne l’êtes pas une fois avoir terminé c’est que vous n’avez pas fait correctement votre job ! C’est que vous vous êtes contenté de parler sur un ton atone, sans marquer certains mots, sans élever la voix de temps en temps ou modifier le débit de votre parole. Il est donc indispensable de vous impliquer physiquement dans votre présentation.
Ecoutez la radio : quel est l’animateur qui retient votre attention le plus longtemps et qui donc vous donne envie de l’écouter jusqu’au bout de son intervention ? Celui qui parle d’un ton monocorde, ou celui qui donne de la vie à ses mots ? Alors, à vous de vous entraîner sur votre prochaine présentation. Une petite astuce ? Entraînez-vous en présence d’un enfant… Eh oui ! Car si vous réussissez à le captiver en lui présentant la nouvelle stratégie de lancement du produit P, alors vous aurez gagné!
Enfin, n’oubliez pas que plus vous ferez de présentations, plus vous serez performant, alors saisissez chaque occasion pour vous mettre sur le devant de la scène devant un auditoire captivé par vos excellentes prestations !

A vous de jouer !