Elle est trop lente cette équipe !

Je suis en permanence en train d’insuffler de l’énergie à  mon équipe pour que les choses aillent PLUS VITE. Je trouve qu’elle met un temps fou à  se réunir, à  discuter, à  présenter puis ENFIN à  se mettre à  l’exécution qui, elle aussi, prend un temps fou.
Ils ne cessent de se renvoyer la balle, de se plaindre d’être débordés, de rajouter des «strates de décisions» entre capitaines, et sur le terrain je ne vois pas grand monde !

Cette notion de vitesse est effectivement nodale à l’heure ou nous devons tous faire mieux plus vite et avec moins. Maintenant, pour gagner une bataille, il nous faut certes des capitaines mais aussi…des soldats et des généraux stratèges !

Mon rythme, le vôtre, le nôtre…

Montrer comment aller vite ne sert à rien si la personne qui est en face de vous n’en est tout simplement pas CAPABLE !
Reprenons les choses dans l’ordre. Capacité : êtes-vous certain que votre équipe ait le potentiel et les possibilités de faire plus vite ? Parce que dans le cas contraire, c’est une bataille vaine dans laquelle vous vous engagez! Alors identifiez les gaps de compétences et formez !
Si potentiel il y a, il vous faudra ensuite valider qu’elle en la possibilité et qu’elle n’est pas déjà arrivée à son MAXIMUM, comme le «subissait» cette personne : «Notre boss ne cesse d’avoir des idées nouvelles et de nous rajouter des projets à traiter en plus de notre quotidien, c’est bien simple, je ne sais même plus par quoi commencer tellement nous avons du travail».
Aussi, pensez à revoir, si besoin, la priorité de vos projets et surtout évitez d’être le «boss YAKAFAIRE» qui pense qu’une idée qui germe dans son esprit un matin produit dès le lendemain des champs de blé…

Donner envie

Si capacités et potentiel de temps sont validés, alors il s’agit pour vous de donner envie à votre équipe de se surpasser ! Maintenant quels leviers actionner pour motiver une équipe à faire encore plus ?
Au-delà des aspects de rétribution financière, il va vous falloir les FAIRE rêver M. le Boss ! Mais pas simplement les embarquer dans VOTRE rêve mais bien mettre en harmonie ce dernier avec le leur : leur démontrer en quoi votre vision s’imbrique dans la leur, et ce que concrètement cela leur apportera personnellement en termes d’acquis en compétences, de champs d’action, le tout dans un prisme de gestion de LEURS carrières ! Alors, quel est votre rêve ? Comment allez-vous embarquer votre équipe dans ce rêve qu’elle devra transformer en réalité ?

Et vous ?

Un BOSS peut tout à la fois être la solution ET le problème ! Alors, si vous faisiez votre propre auto-évaluation ? Une vraie, sans concession ni discours formaté qui se limiteraient aux défauts «acceptables» …
En quoi êtes-vous un frein à la vitesse de votre équipe ? A son engagement ? Quelle est votre manière de communiquer, de déléguer ? En quoi jouez-vous aussi le rôle de «trouble-fête» ? Avez-vous tendance à multiplier les projets sans les prioriser ? Etes-vous tellement enfermé dans votre tour d’ivoire que vous vous êtes complètement déconnecté de la réalité opérationnelle ? Accumulez-vous les procédures au point de paralyser les équipes ? Avez-vous tendance à chambouler les agendas de vos équipes selon vos «idées du matin» ?

Je me souviens de cette personne qui me disait : «Si seulement notre boss prenait quelques semaines de congé, nous pourrions enfin travailler tranquillement sans accumuler les réunions inutiles avec lui»…
Assurez-vous que vous n’êtes pas celui qui bloque le frein à main pour pouvoir décoller PLEIN GAZ vers un ciel dégagé et un soleil qui brillera pour tous !