«Ils sont toujours d’accord avec moi, mais ils ne font rien par la suite !»

Je passe mon temps à  être proche de mon équipe, à  les booster, les suivre, les coacher voire à  faire LEUR boulot mais la plupart du temps comme on dit «la montagne accouche d’une souris». Parce que les belles résolutions sont rarement accompagnées d’actes concrets. Et vu le contexte actuel, ce n’est vraiment pas le moment de baisser les bras bien au contraire : nos clients sont de plus en plus exigeants et nos concurrents de plus en plus agressifs
Fatigués de répéter toujours les mêmes choses…J’ai du mal à  trouver le sommeil la nuit quand je vois que mon équipe, elle, ne «stresse pas assez».

Un collaborateur est différent d’un manager : et inversement !
Chacun d’entre eux ne partage pas les mêmes enjeux, ne voient pas les mêmes choses avec le même paradigme..Et toutes ces différences aboutissent bien souvent non seulement à des malentendus mais aussi à des argumentations qui ne marchent pas et ne marcheront jamais !

De votre faute !

Vous dites être un manager présent, proche, etc. Mais peut-être qu’une partie de votre problème vient de cela !
Et oui, un manager «hyper présent  coupe les ailes de ses collaborateurs. Votre «présence» engendre certainement de leur part une désimplication puisque de toutes façons «le boss, lui, est impliqué pour nous aussi et surtout fera le job si on ne le fais pas»
Aussi, apprenez à gérer votre proximité… Ne faites jamais le travail à la place de quelqu’un et laissez-le aussi faire à sa manière…gérez aussi vos moments «choisis d’absence», laissez-les, en d’autres termes, se débrouiller  seuls : ils en sont capables n’est-ce pas ?
Montrez leur donc que c’est le cas : qu’ils ont les CAPACITES de le faire, voire de meilleures capacités que vous, car un boss trop présent peut être un frein mais trop INTELLIGENT/COMPETENT aussi, car il pourrait amener vos équipes à ne pas oser entrer dans l’arène tellement le gladiateur (le boss) est fort !

Passer a l’action : accountability

Si je ne suis jamais «comptable» de mes actes, ces derniers n’ont donc plus aucune importance…
Alors, déjà que si le boulot n’est pas fait c’est vous qui le bouclez, qu’en sera-t-il du système de sanction ?
Car s’il peut y avoir récompense, il doit aussi y avoir «sanction», sinon votre système de reconnaissance serait tout simplement absurde !
Vous devez non seulement rendre chaque membre de votre équipe RESPONSABLE de ses actes, mais agir équitablement et fermement lorsque cela n’est pas le cas.
Depuis le temps que vous les «coacher», ils ont certainement compris ce que vous attendez d’eux aussi, s’ils ne le font pas, c’est qu’ils savent qu’il ne se passera rien ou pas grand-chose si cela n’était pas le cas.

Alors cette année, soyez ferme lors des évaluations et bonus, car nous le savons….un jour ou l’autre l’addition finira toujours par se présenter à nous…. Et même si c’est ne n’est pas le plus agréable des moments il est, en tout cas, très formateur !

Vous voulez être aimé ?

Les managers «gentils», présents, sympathiques, serviables et partageurs sont très souvent des personnes qui cherchent à obtenir de la reconnaissance de la part de leurs équipes et notamment de cet «amour pro» que nous ne savons pas définir précisément mais que nous pressentons tous à un moment de notre carrière !
Nous avons tellement été baigné de littérature sur l’importance d’être humain, empathique, de développer notre intelligence émotionnelle que – pour certain, pas tous je vous l’accorde– nous en oublions que notre rôle n’est justement pas de nous faire aimer -ou d’être «zouine» comme on dit chez nous- de notre équipe, mais bien d’atteindre les résultats dans le respect des procédures et des personnes !

Ce qui n’est pas du tout la même chose, car lorsqu’on a en tête ces deux objectifs, on agit très différemment de ce manager en quête d’«amour».
Alors, réfléchissez à la question, et dites-vous que la réponse ne sera pas aussi «limpide» que cela et prendra certainement ses racines dans des contextes plus anciens et aussi plus «intimes».

Mais ces mécanismes sont importants à décortiquer pour mieux nous comprendre nous-mêmes mais aussi pour changer/recalibrer certaines de nos actions.
Le résultat de ces réflexions ne pouvant que vous amener à une contextualisation plus saine de vos actes et …à un vrai sommeil réparateur !