SUIVEZ-NOUS

Influences

France : Borne démissionne, Attal en pole position pour lui succéder à la tête du gouvernement

Elisabeth Borne a présenté lundi la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron qui devrait, selon des sources proches de l’exécutif, nommer le jeune et populaire ministre de l’Education Gabriel Attal pour lui succéder à Matignon et tenter de relancer un mandat à la peine.

Publié le

La deuxième femme à avoir été Première ministre a remis la démission du gouvernement au président de la République qui l’a acceptée, a annoncé l’Elysée en fin d’après-midi. Le chef de l’Etat l’a remerciée sur X “de tout cœur” pour son travail “exemplaire” au “service de la Nation”, saluant une “femme d’Etat”.

Elisabeth Borne était auparavant restée un peu moins d’une heure auprès d’Emmanuel Macron. Ses vingt mois à la tête du gouvernement ont été marqués par l’adoption de la réforme impopulaire des retraites et de la loi controversée sur l’immigration.

“Alors qu’il me faut présenter la démission de mon gouvernement, je voulais vous dire combien j’ai été passionnée par cette mission, guidée par le souci constant, que nous partageons, d’aboutir à des résultats rapides et tangibles pour nos concitoyens”, a-t-elle écrit dans sa lettre au président, obtenue par l’AFP. Elle a jugé “plus que jamais nécessaire de poursuivre les réformes”.

Après avoir enchaîné les recours à l’article constitutionnel controversé du 49.3 pour faire passer ses budgets et la retraite à 64 ans faute de majorité absolue à l’Assemblée nationale, et avoir surmonté près d’une trentaine de motions de censure, Elisabeth Borne, 62 ans, est souvent décrite comme usée par ses propres alliés.

Son départ donne le coup d’envoi au remaniement. Mais va-t-on assister à un vaste chamboule-tout gouvernemental que plusieurs proches d’Emmanuel Macron prédisaient ces derniers jours ? L’Elysée n’a pas annoncé immédiatement le nom du nouveau titulaire de Matignon, chargeant Elisabeth Borne d’expédier les affaires courantes.

Mais Gabriel Attal, 34 ans, est remonté en flèche lundi dans les pronostics de la macronie, ce qui en ferait le plus jeune Premier ministre de la Ve République, battant le record du socialiste Laurent Fabius, nommé à 37 ans en 1984. C’est lui qui devrait être chargé de former le prochain gouvernement, a assuré auprès de l’AFP un proche de l’exécutif.