«Mon boss me confie l’intérim pendant ses vacances»

Cette année, c’est moi qui aurais le «privilège» d’assurer l’intérim de notre patron pendant ses vacances». Je dis privilège mais en fait c’est un cadeau empoisonné, car dès qu’il n’est plus au bureau, certains collègues font ce qu’ils veulent, surtout en termes d’horaires. Ils arrivent tard le matin, prennent près de 3h pour déjeuner et rentrent tôt, l’après-midi. Vu que notre patron a un leadership fort, tous les autres «intérimaires» ne sont que de très pâles copies !

Que me conseillez-vous ?

Avoir l’opportunité d’endosser le «costume du boss» est une véritable chance, car cette expérience va vous permettre de mieux comprendre les contraintes et complexités de ce type de position. Ainsi, vous aborderez certainement différemment vos interactions avec votre boss et, surtout, vous comprendrez que ce poste est loin de se résumer à un «joli bureau et un meilleur salaire». Le piège à éviter à tout prix dans ce cas de figure est de vouloir copier votre patron. J’y vois deux inconvénients majeurs: une reconnaissance tacite que votre personnalité serait insuffisante pour gagner en crédibilité, et une impossibilité de tenir un rôle non écrit pour soi sur plusieurs semaines Aussi, restez vous-même. Le fait d’imiter votre patron serait certainement mal pris par vos collègues. Car, ici, il est aussi question d’ego. Vos collègues n’ont pas été choisis, eux, et, pour certains, ne voient pas pourquoi ils devraient vous obéir.

Avant toute chose, vous devrez demander à votre supérieur de vous expliquer clairement les résultats à atteindre durant son absence. Ne vous perdez pas dans les détails.

Privilégiez la coopération

Une fois que vos objectifs seront bien clairement définis, ainsi que votre périmètre de responsabilité, alors mettez en place votre plan d’action pour les sécuriser. Tous les membres de votre équipe ne sont pas des tire-au-flanc n’est-ce pas? Vous pouvez bien vous appuyer sur quelques «irréductibles» qui restent professionnels en toutes circonstances, en créant une belle énergie dès les premiers jours de votre intérim. Concernant les horaires de travail, et à part le fait d’organiser des réunions à 9h15 pour vous assurer de la ponctualité de tous (mais qui risque de ne pas marcher avec certains), pourquoi ne pas instituer le petit-déjeuner équipe? Durant ce moment convivial et en rupture avec vos réunions habituelles, chacun pourra non seulement partager l’état d’avancement de ses dossiers, mais aussi ses idées pour améliorer l’efficacité du travail, dépasser certaines barrières ou toute autre idée. Ce sera le projet que vous proposerez à vos collègues et à présenter au boss à son retour.

En agissant ainsi, vous «attirerez» quelques-uns de ces irréductibles, non pas par la force (que l’on a tendance à confondre avec le leadership) mais bien par un esprit constructif basé sur la coopération, la responsabilité et le travail d’équipe. Au fur et à mesure, les réfractaires seront de moins en moins nombreux, et comme vous le savez notre instinct grégaire fera le reste !

Alors, concentrez-vous sur ceux qui veulent travailler avec vous, vos objectifs et la manière dont vous allez gagner l’engagement et la coopération de vos collègues pour les atteindre !

Pensez enfin à soigner votre compte-rendu d’intérim avec toutes les informations nécessaires pour éviter à votre tour d’être dérangé par votre boss durant vos vacances !