Casablanca. Bilan de la police administrative depuis son lancement

La police administrative de Casablanca s’est limitée, pendant deux mois, à sensibiliser les citoyens de certains arrondissements, avant de procéder à la verbalisation des contraventions, à partir de septembre 2019. Par ailleurs, pour cinq autres arrondissements, 4 100 PV y ont été rédigés depuis le 4 juillet 2019.

Moins de deux mois se sont écoulés après la généralisation de la police administrative à Casablanca, le 4 juillet 2019. Avant cette date, la police administrative était en activité, dans le cadre d’une expérience pilote, au niveau de cinq arrondissements : Anfa, Sidi Belyout, Maarif et Moulay R’chid et Sidi Othmane. 

Alors que la verbalisation des PV n’est en marche qu’au niveau de ces cinq arrondissements, « les présidents des autres arrondissements ont demandé à ce que la police administrative se limite à sensibilisation des citoyens », assure une source informée. Selon notre source, « la période de la sensibilisation s’étale entre le début de juillet et fin août 2019 ». En effet, la verbalisation, au niveau du reste des arrondissements, autres que ceux de l’expérience pilote, ne commencera qu’à partir du mois de septembre.

A lire aussi. Casablanca : La police administrative est enfin en marche

“En parallèle à la sensibilisation, la police administrative est en train d’alimenter des check-lists par des informations concernant les citoyens n’ayant pas les autorisations nécessaires”, précise la même source. Ces check-lists ont en effet pour objectif de donner de la “visibilité en termes de ciblage” après la fin de la période la sensibilisation. 

Occupation du domaine public en tête de liste

Pour ce qui est des cinq arrondissements, qui ont constitué l’expérience pilote de la police administrative à Casablanca, « 4100 PV ont été rédigés, depuis le 4 juillet 2019″, assure notre source. 

Rappelons à cet effet que la police administrative de Casablanca s’intéresse à trois domaines : l’occupation du domaine public (ODP), l’hygiène et l’urbanisme. Selon notre source, « c’est l’ODP qui arrive en tête de liste en termes de PV ». Et de préciser que « Sidi Belyout, Maârif et Anfa sont les arrondissements où sont concentrés les PV »

Dans ce sens, “un rapport, sur les deux mois qui ont suivi la généralisation de la police administrative, est en cours de préparation. Il sera remis au président de la commune et au Wali de la région, début septembre 2019”, a conclu notre source.