Rentabiliser un Mall : Avis de Philippe Lehartel, Conseil de foncières & retail développement

Philippe Lehartel : «Le food demeure un élément clé d’ancrage dans les lieux de commerce».

Pour attirer des acheteurs, il faut offrir aux consommateurs une vraie expérience de lieux et créer un bon souvenir par le parcours de visites et d’achats valorisants. Au Maroc, le retail pâtit de quelques difficultés sauf pour les concepts qui apportent une offre fashion comme Zara ou Lefties (à petit prix) ou encore Lacoste… Le food demeure un élément clé d’ancrage dans les lieux de commerce. Il représente le lien de la convivialité et du partage. C’est la raison pour laquelle les food-halls se développent en apportant une expérience globale à prix accessibles. D’ailleurs, une offre très bien construite émerge en France, en Espagne et au Portugal. Au Maroc la dimension food hall & food premium reste très timide et basique bien que des villes comme Casablanca, Marrakech, Rabat et Tanger méritent de bien meilleurs food-halls.

Ce fameux eatertainment et retailtainment est indispensable pour que les lieux intéressent non seulement les Marocains pour les balades familiales mais aussi la clientèle internationale que reçoit le pays.

Enfin, pour attirer le retail mondial au Maroc, il est nécessaire d’avoir :

• des top projets de malls avec les tendances 2025 intégrées et non pas de malls des années 90/2000. Seul le Morocco Mall a su comprendre les ingrédients pour rester leader depuis 2011/2012 mais il doit aussi entreprendre sa mutation afin de maintenir sa position.

• organiser un vrai festival du commerce, peut-être un salon du commerce de demain et recevoir les 500 plus belles marques du monde dans un meeting afin de vendre les atouts du Maroc.

• fournir des chiffres concrets pour que le monde du commerce prenne conscience du potentiel du marché marocain et améliorer les process et la rigueur.

Lire aussi :   Malls : comment les rentabiliser ?