L’orge subventionnée stabilise les prix des aliments de bétail

Près de 4 millions de quintaux engagés à la troisième semaine de distribution. Le ministère de l’agriculture s’engage à garantir une offre importante et régulière d’orge subventionnée durant les prochains mois.

Malgré le retour des pluies et l’amélioration de l’état des parcours, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime a maintenu son programme de distribution d’orge subventionnée destiné à la préservation du cheptel. En tout, 8 millions de quintaux sont mis à la disposition des bénéficiaires à guichet ouvert et au prix fixe de 2 dirhams le kg. Le transport vers les zones excentrées est totalement pris en charge par l’Etat. Trois semaines (vers le 10 mars) après le début de la distribution, 60% de la première tranche d’un volume de 1,06 million de quintaux avaient été enlevés. Deux autres tranches additionnelles sont ouvertes, portant le total des quantités engagées dans le cadre de ce programme à 3,9 millions de quintaux. Cette opération est menée à travers 145 points de vente, répartis sur l’ensemble du territoire national. Le ministère s’engage à garantir une offre importante et régulière d’orge subventionnée durant les prochains mois. C’est pourquoi une quatrième tranche devait être en route durant cette présente semaine.

Près de 30 millions de têtes à nourrir

Dans un communiqué, le ministère se félicite des retombées positives sur la stabilité des prix des aliments de bétail sur le marché local.

Pendant les périodes de sécheresse, l’alimentation du bétail constitue en effet une préoccupation de premier ordre pour les éleveurs et pour les familles rurales qui font de l’élevage une activité d’appoint. Tout écart significatif entre l’offre d’aliment et la demande entraîne automatiquement une hausse des prix avec des répercussions sur tout l’amont de la filière viande rouge. Dans le Royaume, l’effectif du cheptel s’élevait à près de 30 millions de têtes dont 19,2 millions d’ovins, 3,2 millions de bovins, 6,2 millions de caprins et 200000 chameaux et dromadaires. Au moins 1,1 million d’exploitations pratiquant l’élevage sont recensés, dont 70% ont comme activité principale la production de viandes rouges. La production totalisait 495 000 millions de tonnes en 2014, ce qui couvrait 98% de la demande domestique. Cette filière contribue à hauteur de 15 milliards  de DH au PIB agricole et génère près de 2 millions de journées de travail.