Honoraires

w J’ai émis un chèque qui s’est avéré sans provision. Le bénéficiaire de ce chèque est un cousin à  moi et le problème c’est que j’ai pu régler toutes les questions juridiques et administratives de cet incident, y compris avec ma banque.
Mais l’avocat que mon cousin a chargé pour le recouvrement du chèque me réclame un montant de 30 000 dirhams d’honoraires, et pour votre information le chèque contenait la somme de 70 000 dirhams.
Ma question est de savoir si je suis tenu de verser ce montant de 30 000 dirhams en guise d’honoraires. Parce que j’ai refusé de le faire, je n’ai remis à  l’avocat que le montant du chèque.
Que me conseillez-vous ?

Les honoraires sont une somme d’argent versée à celui qui a fourni un travail ou une prestation, par la personne qui a sollicité cette prestation. En l’occurrence, le recouvrement de la somme contenue dans le chèque que doit effectuer l’avocat au profit de la personne qui l’a mandatée à cette fin, notamment votre cousin.

L’effort fourni par l’avocat profite à vote cousin, et s’il réussit à recouvrer la somme du chèque, cela profiterait également à votre cousin, et donc c’est lui qui devient débiteur à l’égard de l’avocat qu’il a mandaté de la somme qu’il a convenue avec lui en guise d’honoraires.
Ainsi, si honoraires il y a, il appartient à votre cousin qui a mandaté son avocat de lui verser ses honoraires. Quant à vous, vous êtes un tiers par rapport à cette relation bilatérale, un étranger par rapport au contrat signé par votre cousin et son avocat, auprès de qui l’avocat mandaté doit procéder au recouvrement par voie amiable dans un premier temps s’il le souhaite, puis par voie judiciaire en déposant une plainte auprès du procureur du Roi du tribunal de première instance compétent.

En effet, vous n’êtes tenu de verser à l’avocat que le montant prévu par le chèque en sus des frais et non des honoraires qui sont directement liés à l’opération du recouvrement.

Ceci étant, vous êtes en droit de refuser de verser une quelconque autre somme en dehors de la provision mentionnée dans le chèque et les frais de recouvrement.

Par ailleurs, si le problème persiste ou si l’avocat refuse de revoir le montant que vous devez à votre cousin, vous pouvez faire recours dans un premier temps à un huissier de justice pour faire une offre de ce montant. L’idéal serait que vous vous fassiez représenter par un avocat dans cette opération, ou alors vous faites recours au bâtonnier pour lui faire part de la position de l’avocat de votre cousin. Le bâtonnier étant habilité à intervenir pour régler ce genre de problèmes.