Comment gérer une personne très susceptible ?

yasmina rheljari

J’ai une personne très compétente dans mon équipe mais qui a une susceptibilité surdimensionnée. Il faut toujours prendre des gants pour lui parler. Et si jamais on est trop direct avec elle (c’est-à-dire simplement lui dire ce qui ne va pas par exemple), elle se ferme et ne communique plus.
Cette susceptibilité freine beaucoup de choses au sein de l’équipe, car elle se fâche avec beaucoup de personnes et elle les ignore du jour au lendemain : le plus souvent sans qu’on sache pourquoi…!
Que me conseillez-vous ?
F.P.- Casablanca

Nous sommes tous susceptibles, car notre amour propre nous mène à réagir à certaines situations de la vie et cela est une bonne chose. Sauf quand cette susceptibilité nous enferme et nous empêche de progresser ENSEMBLE !

Susceptibilité et ego

Les causes de cette susceptibilité «hors normes» peuvent s’expliquer par deux points :
– Une importance disproportionnée à l’image renvoyée à son entourage et notamment dans son environnement professionnel.
– Une sensibilité à fleur de peau tournée presque à 100% sur soi au détriment de ce qui peut se passer à l’extérieur.
Cela rend très difficile la communication avec ce type de personne. Vous commencez à craindre toute parole mal reçue et/ou mal interprétée, le silence se fait et le vide aussi autour de ces personnes.
Car plus il est compliqué d’échanger, plus l’envie de s’abstenir se fait intense.

Confiance en soi

La confiance en soi est très liée aux problématiques d’ego et de susceptibilité. Ce qui peut paraître paradoxal, et pourtant…
Nous sommes tous susceptibles, mais à intensité différente ! Certaines personnes sont capables et même apprécient que l’on fasse des remarques constructives ET négatives sur leur travail, elles «encaissent» sans mal la critique et avancent. Une personne sûre d’elle, confiante en elle-même, ses capacités, compétences ou expertises ne se vexera pas de cette manière quasi enfantine en cas de remarques.
D’autres sont plus «perméables» émotionnellement à ces critiques, et cela n’a rien à voir avec votre méthode de management, mais concerne leur propre personnalité.
Pour les personnes comme celle que vous décrivez, une remarque est considérée comme une offense, une critique, un signe de trahison, et le moyen de défense le plus classique adopté dans ce cas est le rejet entier de ce qui est dit et surtout de la personne qui le dit.
C’est pourquoi il est important de RASSURER les personnes à fort ego.
Aidez-la à gérer son manque de confiance en elle.
Vous devrez aider cette personne à améliorer sa confiance et estime d’elle-même, et c’est un exercice délicat auquel vous allez vous adonner !
Aidez-la à dissocier son travail de SA personne, car une personne très investie professionnellement ne saura pas le faire et se vexera très/trop vite à la suite d’une remarque sur son travail.
Enfin, amenez-là à prendre conscience de l’impact de son comportement sur le travail et la communication/relation d’équipe.
Et pour l’encourager à entamer cette introspection, partagez avec elle cette citation du poète Horace: «Qui a confiance en soi conduit les autres».
A vous de jouer !