SUIVEZ-NOUS

Argent

Les crédits au secteur non financier progressent de 2,7% au troisième trimestre

L’évolution du crédit aux sociétés non financières privées reflète notamment un repli de la croissance des facilités de trésorerie de 9,4%.

Publié le

Le crédit au secteur non financier s’est accru de 2,7% au troisième trimestre 2023, après une hausse de 5% au deuxième trimestre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Cette progression est le résultat d’un repli des prêts accordés aux entreprises privées de 0,4% après une progression de 3,6% et du ralentissement du rythme de progression de ceux octroyés aux ménages de 3,1% à 2,4%, précise BAM dans son récent rapport sur la politique monétaire.

L’évolution du crédit aux sociétés non financières privées reflète notamment un repli de la croissance des facilités de trésorerie de 9,4%, ajoute la même source.

S’agissant des prêts aux particuliers, leur accroissement est revenu de 2,8% à 2,5%, avec des ralentissements de 2,6% à 2,3% pour les crédits à l’habitat et de 2,3% à 1% pour ceux à la consommation.

Quant aux crédits aux entrepreneurs individuels, ils ont vu leur rythme de progression passer de 6,1% à 2%, reflétant en particulier la décélération de la croissance des facilités de trésorerie de 10,8% à 6,8% et le repli de celle des prêts immobiliers de 6,6% après une hausse de 8,9%.

De même, le rythme de progression des prêts aux entreprises publiques a décéléré à 32,4% après 35% un trimestre auparavant.

Par branche d’activité, les données relatives au troisième trimestre 2023 indiquent des progressions des encours des crédits à destination des “industries extractives” de 60,2%, à la branche “électricité, eau et gaz” de 19,1% et aux “industries chimiques et para-chimiques” de 4,9%.

En revanche, ceux des entreprises des “industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques” et du “commerce, réparations automobiles et d’articles domestiques”, ont accusé des replis de 12,7% et 4,2% respectivement.