SUIVEZ-NOUS

Affaires

Gitex Africa: Ghita Mezzour dresse le bilan de la deuxième édition

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration a dressé un premier bilan positif du Gitex Africa Morocco, qui s’est tenu du 29 au 31 mai à Marrakech. Du côté des organisateurs, on assure que cette deuxième édition a atteint tous ses objectifs.

Publié le


Mis à jour le

Ghita Mezzour, s’est félicité du bilan positif du Gitex Africa 2024, qui a connu une forte présence des géants de la technologie, des startups et des investisseurs de plus de 130 pays.

Cette 2ème édition a donné lieu à des transactions commerciales importantes et à de nouveaux partenariats, et a drainé des investissements de divers acteurs présents à cet événement, a souligné Mme Mezzour, à la clôture de cet évènement (29 au 31 mai).

La ministre a, dans ce sens, relevé que son département a pris en charge les frais de participation de 200 start-ups marocaines, afin de leur permettre de bénéficier des grandes opportunités qu’offre cette manifestation.

Le ministère, a-t-elle ajouté, a conclu, en marge du Gitex Africa 2024, plusieurs partenariats pour le développement des start-ups marocaines. En outre, le ministère a signé un ensemble d’accords, notamment un accord pour lancer un programme de formation de 15 000 jeunes à travers les différentes régions du Royaume dans le domaine du numérique, a indiqué Mme Mezzour.

Il s’agit également de l’élargissement du programme “Jobintech”, qui offre des formations intensives aux jeunes marocains pour les accompagner dans leurs efforts d’accès au marché du travail, a-t-elle expliqué.

Un accord avec la société Oracle a également été conclu pour lancer deux régions cloud publiques avec un investissement total de 1,4 milliard de dirhams, a poursuivi la ministre.

Par ailleurs, Mme Mezzour a relevé que Gitex Africa 2024 a été marqué cette année par un pavillon dédié à l’exposition des services publics numériques avec le soutien du ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, faisant remarquer que plusieurs de ces services se sont vu décerner des prix importants à la clôture de cet événement.

Et la ministre d’ajouter que cet événement a permis de tenir des rencontres avec plusieurs ministres africains afin d’approfondir le partenariat et la coopération, dans le cadre de l’engagement du Maroc en faveur du développement socio-économique en Afrique et la coopération Sud-Sud, en droite ligne des orientations royales.

400 investisseurs présents

Du côté des organisateurs, on assure que la deuxième édition du Gitex Africa a atteint tous ses objectifs en offrant aux startups participantes des perspectives prometteuses d’autonomisation pour leur future croissance.

«Cet événement a rempli tous les objectifs à en juger par le nombre important des participants, la qualité des échanges, la panoplie des conventions signées, et les engagements affichés en termes de réseautage, de collaboration et de partenariat», a affirmé la présidente de la société organisatrice de l’exposition, Kaoun International, Trixie LohMirmand.

La responsable a noté que cette année, les startups ont eu l’occasion de tenir des réunions avec les investisseurs invités au salon, précisant que “400 investisseurs ont participé à cet évènement, dont 70% sont étrangers”.

“Cette participation remarquable démontre l’intérêt porté à l’écosystème du Maroc”, a poursuivi la présidente, soulignant que cet événement a donné lieu “à la signature de plusieurs accords de partenariat et de protocoles d’accord pour collaborer avec des entreprises marocaines et internationales”.

Trixie LohMirmand s’est également attardée sur le potentiel de l’intelligence artificielle (IA) dans le développement du continent africain, soulignant que “l’IA sera une puissance de transformation technologique très importante en Afrique, compte tenu des talents qui viennent d’Afrique, en particulier au Maroc”.