Upline recommande de renforcer le titre Attijariwafa bank dans les portefeuilles

Le groupe poursuit sa politique expansionniste en Afrique. Un PNB prévisionnel en hausse de 5,2% et un RNPG en progression de 5,6% en 2016.

Upline Securities a valorisé le groupe Attijariwafa bank après la publication de ses résultats semestriels et aboutit à un cours cible de 403 DH, soit un potentiel de hausse de 6,5% par rapport à son cours du 21 octobre (date de publication de la note de recherche). Elle recommande ainsi de renforcer le titre dans les portefeuilles. Toutefois, il faut préciser qu’au 1er novembre, le cours boursier du groupe bancaire ressort à 404,8 DH. Pour rappel, Attijariwafa bank a amélioré son bénéfice net part du groupe semestriel de 7,9% à fin juin, à 2,5 milliards de DH. Et ce, grâce à ses deux principales locomotives de rentabilité, à savoir l’allègement de son coût du risque et une amélioration de 58,6% de la contribution de la banque de détail à l’international aux bénéfices (588,8 MDH).

Etant toujours dans une perspective de diversification, le groupe continue son expansion africaine. Dans ce sillage, la banque vient de finaliser l’acquisition de 100% du capital de Barclays Bank Egypt. Selon la lecture d’Upline, l’opération devrait permettre au groupe d’améliorer ses ratios de rentabilité et de valorisation, compte tenu des bons niveaux de ROE et de PE de la cible. Toutefois, les analystes pensent que cette acquisition devrait augmenter le profil de risque du groupe, puisque la contribution de Barclays au résultat global resterait tributaire du niveau de volatilité de la devise égyptienne et des réalisations des activités de marché. En parallèle à cette acquisition, le groupe est devenu actionnaire majoritaire de Cogebanque au Rwanda, sachant qu’il a obtenu une autorisation pour l’ouverture d’une filiale bancaire au Tchad. Pour financer cette croissance, la banque compte prendre l’autorisation des actionnaires pour une émission obligataire de 8 milliards de DH sur 5 ans.

Sur le plan national, le groupe vise, entre autres, le soutien des stratégies sectorielles nationales en prenant en charge les besoins financiers des secteurs de pointe, à savoir l’aéronautique, automobile, l’offshoring, etc.

Au vu de ces éléments, Upline table, à fin 2016, sur une croissance de la marge sur commission de 11,2% et de la marge d’intérêt de 1,7%, compte tenu d’un resserrement des marges d’intermédiation plus accru que prévu sur le marché marocain. Ainsi, la prévision de croissance du PNB ressort à 5,2%, à 19,9 milliards de DH. En intégrant un allègement du coût du risque de 5,2%, le RNPG devrait s’établir à 4,7 milliards de DH, en hausse de 5,6%.