Unimer : activité en perte de vitesse, résultat net en stagnation

Unimer, société cotée en Bourse spécialisée dans les conserves animales et végétales, vient de publier des résultats en deçà des attentes au titre de son exercice à cheval entre 2006 et 2007. Son chiffre d’affaires s’est établi en effet à 246,5 MDH au 31 mars, en retrait de 2% par rapport à l’année précédente. Cette contre-performance trouve son origine dans la baisse de plus de 20% des captures des espèces pélagiques et ce, pour des raisons biologiques et climatiques.
Cette situation, conjuguée au renchérissement du coût de la sardine et à la hausse des charges d’exploitation, s’est traduite par une baisse de plus de 33% du résultat d’exploitation, lequel s’est établi à 16,5 MDH. Toutefois, le résultat net de la société a pu être maintenu au même niveau que l’année précédente, soit 20 MDH, suite à la réalisation de cessions d’immobilisations pour plus de 116 MDH. Ceci a permis au management de la société de distribuer un dividende de 19,8 MDH, soit 36 DH par action.

L’emprunt obligataire du Maroc souscrit 3,5 fois par plus de 70 investisseurs

L’emprunt obligataire de 500 millions d’euros que vient de lancer le Maroc sur les marchés internationaux a connu un franc succès. Bénéficiant d’une double notation «Investment grade» auprès de Standard & Poor’s et Fitch Ratings, l’opération a été souscrite pour près de 3,5 fois par plus de 70 investisseurs d’Europe, des Etats-Unis et du Moyen-Orient.
Rappelons que cet emprunt est destiné à rembourser la dette du Maroc envers le Club de Londres. La prime de risque qui y est associée est de 0,55%, contre 2,15% au titre de l’émisstion lancée en 2003. Selon BMCE Capital, le Maroc a amélioré de manière significative sa signature, tirant profit de son essor macroéconomique, et devrait à travers cet emprunt mettre fin au rééchelonnement de sa dette extérieure.

Addoha lance un programme de rachat de ses propres actions

Addoha vient d’obtenir le visa du CDVM (Conseil déontologique des valeurs mobilières) pour lancer un programme de rachat de ses propres actions en vue de réguler le cours. Ce programme, qui sera conduit par BMCE Capital Bourse, portera sur un nombre maximum d’actions à acquérir de
400 000, soit 2,96% du capital, pour un montant maximal à engager de 1,52 milliard de DH. Le prix minimum d’achat et de vente a été fixé à 2 650 DH, et le prix maximum à 3 800 DH. Le programme durera 18 mois, du 2 juillet 2007 au 31 décembre 2008. Il sera financé par la trésorerie de la société, y compris les facilités bancaires.

BMCE Bank lance un emprunt obligataire international en euros

BMCE Bank vient d’annoncer le lancement d’une émission obligataire internationale première de son genre au Maroc. Il s’agit d’un emprunt obligataire subordonné libellé en euros et d’une maturité de 10 ans, qui correspond à la première tranche d’un programme d’emprunts pour un montant maximum de 2 milliards de DH.
Les obligations, qui se sont vu attribuer la note Baa2 (Investment grade) par Moody’s, seront cotées à la Bourse de Luxembourg. L’émission sera lancée à l’issue d’un Roadshow en Europe qui a commencé en début de semaine. Le conseiller et chef de file de l’opération est Merrill Lynch International, lequel sera accompagné par MediCapital Bank Londres, filiale de BMCE Bank.