Sociétés cotées : Les minières toujours affaiblies par la conjoncture mondiale

La chute des cours mondiaux des métaux continue d’affaiblir les compagnies minières cotées. En effet, les 4 sociétés du secteur ont accusé des baisses de leurs indicateurs.

Ainsi, le chiffre d’affaires agrégé a reculé de 13,5%, à 2,6 milliards de DH. Une baisse qui intègre l’érosion des ventes de Managem de 11,8%, à 2 milliards de DH, suite à la baisse des cours du cuivre (-21%), du cobalt (-21%), du zinc (-16%) et de la fluorine (-16%). De même, CMT a subi une régression de son chiffre d’affaires de 26,8%, à 166 MDH, en raison principalement de la baisse du volume des ventes des concentrés de plomb (-27,5%). SMI a également pâti de la chute des cours des minerais, notamment l’argent (-12%), d’où une baisse de 10% de ses ventes, à 454 MDH. Notons que la hausse de la production de 3% et l’amélioration du rendement usine ont permis d’atténuer la chute des cours.

Dans ces conditions, le résultat d’exploitation du secteur a chuté de 37%, à 367,8 MDH. Une baisse toutefois contenue grâce à une augmentation de la production, un effort de maîtrise des charges et la politique des minières d’améliorer les performances opérationnelles permettant de réduire les cash costs. Au final, le RNPG a chuté de 46%, à 197,7 MDH. Un recul qui englobe la baisse du bénéfice net de Managem de 63%, à 51,6 MDH et de CMT de 57%, à 63,7 MDH. A contrario, SMI a réussi à améliorer son bénéfice de 6%, à 83 MDH, grâce à son résultat financier qui renoue avec la croissance, à 14 MDH contre -4,7 MDH une année auparavant, profitant d’un bilan de change positif.