Risma : l’emprunt obligataire souscrit à  120%

L’émission d’obligations remboursables en actions (ORA) initiée par Risma a été bouclée avec succès. L’opération a en effet été souscrite à 120%, et ce, en dépit d’une conjoncture difficile et d’une multiplicité d’opérations de levées de fonds suvenues à peu d’intervalles (emprunt de l’ONDA, de la CGI…). L’emprunt a porté sur un montant de 346,2 MDH à travers l’émission de 3,46 millions d’ORA, d’un nominal de 100 DH, cotées à la Bourse de Casablanca. Au terme de la période de souscription, soit le 24 décembre, le montant total demandé s’est élevé à 414,75 MDH, dont 82% ont été requis à titre irréductible et 18% à titre réductible. Les institutionnels marocains, les OPCVM et les entreprises non financières ont manifesté un grand engouement et ont couvert la quasi-totalité des souscriptions. Rappelons que cette opération a été initiée en vue de doter Risma des capitaux permanents nécessaires pour financer une partie de son programme d’investissement qui s’étale sur la période 2010-2013, dont l’enveloppe est de 1,2 milliard de DH. Au terme de cette période, l’opérateur touristique atteindra sa taille critique et la majorité de ses hôtels arrivera à maturité.

La rémunération des DAT en légère baisse en novembre

La rémunération des comptes et dépôts à terme (DAT) s’est inscrite en légère baisse durant le mois de novembre. Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, le taux d’intérêt moyen pondéré servi au titre des DAT à 6 mois s’est établi à 3,3%, soit deux points de base de moins par rapport à octobre. Celui des DAT à 12 mois a, lui, reculé de 27 points de base pour se fixer à 3,6%. Les taux reviennent ainsi à leurs niveaux de décembre 2009. Leur tendance haussière a clairement pris fin, sachant qu’ils avaient atteint leur plus haut niveau historique fin 2008, à plus de 4%.

Sonasid : profit warning et refonte du management

Les temps sont durs pour Sonasid. La société, filiale du géant de la sidérurgie ArcelorMittal, vient de publier un profit warning concernant ses résultats de l’exercice 2010. Elle s’attend à une forte baisse de son bénéfice net par rapport à 2009, compte tenu d’un marché national caractérisé par une surcapacité de production de l’ordre de 40% et une consommation nationale de rond à béton en recul cette année. La hausse des prix des intrants, notamment ceux de la ferraille, et l’écrasement des marges sur transformation n’ont pas arrangé la situation du sidérurgiste, et les performances industrielles réalisées n’ont que partiellement atténué les effets du marché.
Par ailleurs, le conseil d’administration de Sonasid a décidé de procéder à une refonte du management de la société pour lui permettre de relever les nombreux défis liés à la nouvelle situation du marché. A ce titre, un nouveau directeur général a été nommé, de même qu’un nouveau directeur commercial et marketing.

Le cours de CNIA-Saâda se stabilise aux alentours de 1 260 DH

Les boursicoteurs qui s’attendaient à une envolée du cours de CNIA-Saâda après son introduction en Bourse sont certainement déçus. La valeur s’est en effet stabilisée en cette fin décembre aux alentours de 1 260 DH, après avoir culminé à près de 1 400 DH quelques jours après son inscription à la cote. Il n’empêche que même avec ses niveaux de cours actuels, le titre affiche une performance satisfaisante par rapport à son prix d’introduction (1 044 DH), qui dépasse les 20%.