Les fonds actions élus meilleur placement en 2019

Le MASI se rattrape malgré une année plate. Les fonds actions et diversifiés ont offert le plus de rendement en 2019. Les rendements du marché des taux s’effritent davantage en 2019.

Le marché boursier s’est rattrapé cette année en offrant un rendement de 7% (après une contre-performance de 8% en 2018). Même s’il n’est plus élu meilleur placement financier, les produits de placement qui en découlent ont offert les meilleurs rendements en 2019. Les fonds actions et diversifiés ont bouclé l’année sur des performances moyennes respectives de 11,05% et 7,3%.

Alors que la question de réallocation des ressources du marché actions vers le marché obligataire se posait en 2018, la donne a changé cette année.

Précisons que la prime de risque payée pour l’action n’était plus justifiée en 2018. Une situation qui aurait pu pousser les investisseurs à s’orienter vers une classe d’actif de taux, nettement moins risqué et aussi (peu) rémunératrice. Cette année, le marché action a tiré son épingle du jeu, malgré le manque de visibilité de la part des opérateurs et des phases plates puis d’autres baissières ayant malmené le MASI. L’on ne peut pas dire autant pour le marché des taux, puisque le Trésor continue à lever des fonds peu importants qui n’arrivent pas à satisfaire la demande des investisseurs, ce qui contribue à baisser les rendements.

Que ce soit sur le compartiment primaire ou secondaire, les taux de toutes les maturités (hormis le 26 semaines) ont drastiquement baissé. Sur le marché primaire, les baisses annuelles ont varié de -5 pb (pour la maturité 13 semaines) à -62,3 pb (pour la maturité 15 ans).

Les OPCVM OMLT ont quand même offert un rendement moyen de 4,82 %, en amélioration par rapport à l’année dernière où ce taux était de 2,07 %. Rappelons que cette catégorie d’actifs rapportait en 2014 plus de 10%. De leur côté, les fonds monétaires et OCT ont vu leurs rendements moyens baisser respectivement à 2,4% et 1,76% (contre 2,39% et 2,03%). Il faut noter que ces produits sont toujours peu attractifs, depuis l’amélioration des liquidités des banques combinée à la baisse des interventions du Trésor sur les maturités courtes.

Du côté des produits bancaires, et après avoir emprunté des trajectoires baissières, les rendements des comptes sur carnet et du livret d’épargne national se sont rattrapés en 2017, 2018 et au 1er semestre 2019, avant de diminuer très légèrement durant la 2e moitié de l’année. Ils ont proposé des taux respectifs de 1,83% et 1,28% contre 1,88% et 1,29% à fin 2018. Pour leur part, les dépôts à terme dont le taux est librement fixé par les banques ont servi à fin novembre dernier une rémunération moyenne de 2,69% pour les comptes bloqués sur 6 mois et de 2,94 % pour les dépôts sur 12 mois, en baisses respectives de 4 pb et 8 pb par rapport à la même période de 2018.

BOURSE
BOURSE

 

OPCVM ACTIONS, OPCVM MONETAIRES & OBLIGATIONS COURT TERME et OPCVM DIVERSIFIES
OPCVM ACTIONS, OPCVM MONETAIRES & OBLIGATIONS COURT TERME et OPCVM DIVERSIFIES

 

OPCVM OBLIGATIONS MLT, Bons de caisse & dépôts à terme, LIVRET D’EPARGNE NATIONAL et COMPTES SUR CARNET
OPCVM OBLIGATIONS MLT, Bons de caisse & dépôts à terme, LIVRET D’EPARGNE NATIONAL et COMPTES SUR CARNET

 

BONS DU TRESOR ET OBLIGATIONS
BONS DU TRESOR ET OBLIGATIONS