Holdings : Delta Holding se porte bien

Le compartiment des holdings, qui ne réunit cette année que deux acteurs après le retrait de la cote, en 2010, d’Ona et Sni, affiche des résultats semestriels mitigés. D’une part, Delta Holding, qui intervient dans divers secteurs comme les infrastructures, la métallurgie et l’environnement, clôture le premier semestre 2011 avec une croissance satisfaisante, tant au niveau de l’activité que de la rentabilité. Son chiffre d’affaires consolidé a en effet progressé de 23,9%, à 1,4 milliard de DH, et ce, malgré une conjoncture économique défavorable, marquée par la fluctuation des cours des métaux, du pétrole et des taux de change. Cette performance est le fruit des investissements opérés par le groupe de Hadj Fahim dans le développement de l’export, du négoce et la fabrication de nouveaux produits qui lui ont permis de conquérir de nouvelles parts de marché.

Dans ce sens, et compte tenu de la poursuite des efforts d’investissement, le résultat d’exploitation consolidé de Delta Holding s’apprécie de 13,3% par rapport à juin 2010, pour s’établir à 200 MDH. Quant au résultat net part du groupe, il gagne 11% d’une année à l’autre, passant à 128,6 MDH.

D’autre part, Zellidja, dont les deux principales participations sont Fenié Brossette et la Société des fonderies de plomb de Zellidja, a accusé une forte baisse de ses revenus au 30 juin 2011. Son bénéfice net est, en effet, en baisse de 80%, à 7,5 MDH. Cette contre-performance s’explique, d’une part, par la constatation de provisions pour dépréciation du portefeuille titres de placement suite à la baisse du marché actions durant le premier semestre, et, d’autre part, par la non-récurrence des dividendes exceptionnels distribués en 2010 par la filiale Fenié Brossette. Cette dernière avait, pour rappel, distribuer 40 DH par action l’année dernière, contre 15 DH seulement cette année.