Focus de la semaineu 09/01/09

Bourse : 135 milliards de DH de volume au 2e semestre 2008, en baisse de 48 % par rapport à 2007
C’est sans comparaison ; les seconds semestres 2007 et 2008 démontrent l’ampleur de la baisse qui a touché la Bourse de Casablanca tout au long de l’année passée. Nombre de transactions, volumes, introductions, capitalisations et, bien évidemment, indices…, toutes les statistiques dumarché auront été revues drastiquement à la baisse. S’agissant du volume des échanges, qui pointait à 260 milliards de DH durant la deuxième moitié de 2007, il a diminué de 48% au second semestre 2008 pour s’établir à 135milliards de DH. Les introductions opérées sur les 2 périodes donnent nettement l’avantage au 2e semestre 2007 qui a brassé 16 milliards de DH d’introductions contre un peu moins de 11 milliards durant la même période en 2008. Idempour leMasi et leMadex. Le 2e semestre 2007 aura permis aux deux indices de se renchérir respectivement de 10,68%et 11,49%. Alors que les six derniersmois de 2008 ont enfoncé les deux indices de 22,6%.
Et c’est en ligne directe que la capitalisation boursière s’est établie à un peu moins de 532 milliards de DH durant la deuxième moitié de 2008, bien loin des 586 milliards de DH observés à la même période une année auparavant.

La BCP et Salafin se mettent aux programmes de rachat d’actions
Les programmes de rachat d’actions en vue de réguler les cours en Bourse attirent de plus en plus les sociétés cotées en cette période de crise. En effet, après Cartier Saada,Atlanta,Timar, Label’Vie et autres valeurs qui ont lancé leurs opérations en 2008, ce sont la Banque centrale populaire (BCP) et Salafin qui mettent en place leurs programmes en ce début d’année.
La banque au cheval, qui présentera les caractéristiques de son plan de rachat à ses actionnaires le 15 janvier, agira sur un nombre maximum de de 3 086 094 actions, soit 5%de son capital, pour un montant maximum à engager de 987,5MDH. La durée du programme, qui démarrera le 26 janvier, est de 18 mois et son financement sera assuré par la trésorerie disponible. Le prix maximum unitaire d’achat et de vente a été fixé à 320 DH et le prix minimum de vente à 200 DH (pas de prix minimum d’achat jusqu’au 31 mars 2009 conformément à la dérogation du ministère des finances).
Pour ce qui est du programme de la filiale de crédit à la consommation du groupe BMCE, il portera sur un maximum de 118 627 actions, soit également 5% du capital. Le montant maximum a engager est de 100,8 MDH pour une durée de 18 mois, qui démarre le 17 février. Le prix maximum unitaire d’intervention a été établi à 850 DH et le prix minimum à 550 DH.

HPS reçoit le prix Golden Chip 2008 pour son logiciel Powercard
Il est source de beaucoup de fierté pour le spécialiste des solutions monétiques coté à la Bourse de Casablanca, HPS. Lui, c’est le progiciel Powercard, qui vient d’être récompensé du prix Golden Chip 2008 de la Meilleure application bancaire online. Décerné à l’occasion de la semaine TIC, tenue du 21 au 23 novembre à Beyrouth, au Liban, ce prix récompense les applications et les services TIC de sociétés innovantes dans la région MENA (Moyen-Orient/ Afrique du Nord). L’initiative est de la Professional computer association of Lebanon et de l’Orgaisation arabe des TIC.