Focus de la semaine du 28/12/09

Les reclassements de titres dopent le volume des transactions à la Bourse

Hormis les opérations habituelles d’allers-retours de fin d’année, ce sont les opérations de reclassement qui dopent ces derniers jours les volumes de transaction à la Bourse de Casablanca.
La semaine du 14 au 18 décembre en a connu trois : Cosumar (455MDH), Cimar (233MDH) et une opération stratégique liée au changement d’actionnariat de LGMC (voir ci-après). Cela n’a pas manqué de profiter au volume d’activité sur la même période, puisque celui-ci est passé d’une moyenne annuelle de 429MDH par jour à 2 milliards de DH.

Offre publique de retrait et radiation de la cote pour le titre LGMC

Les franchissements de seuil à la hausse intervenus récemment dans le tour de table de l’industriel de la conserve de poisson LGMC pourraient aboutir à la radiation de ce titre de la cote.
Pour rappel, ces franchissements étaient l’œuvre de Mutandis SCA, la société d’investissement gérée par Adil Douiri, et de Jaybo SARL.
Ces dernières sociétés ont, par ailleurs, déposé le 17 décembre un projet d’offre publique de retrait (OPR) visant les actions de LGMC, auprès du CDVM, ce qui justifie d’ailleurs la suspension du titre de l’industriel à la même date. Et c’est tout le flottant en Bourse de LGMC, soit 51 871 actions, qui est visé par l’OPR. Le prix proposé dans le cadre de cette opération est de 424 DH par action. A l’issue de cette offre, LGMC a l’intention de demander sa radiation de la Bourse de Casablanca. Ultime précision : le CDVM dispose de 10 jours pour se prononcer sur la recevabilité de ce projet.

Après une baisse de 55% depuis le 1er trimestre 2008, la reprise se profile pour le titre Sonasid

Depuis le deuxième trimestre 2008, l’action du sidérurgiste coté, Sonasid, a entamé une phase baissière spectaculaire en affichant un repli de près de 55%. En effet, le titre est passé de 4 320 DH à 1 957 DH lors de ces dernières semaines. Cependant, ce mouvement baissier semble être actuellement stoppé par la limite de 1 952 DH, comme le pensent les analystes d’Attijari Intermédiation. Dès lors, c’est un rebond technique qui est envisagé au cours des prochaines séances Des indicateurs techniques confortent ce scénario avec un objectif haussier à 2 552 DH.
Dans ce contexte, il est recommandé aux investisseurs les plus actifs de prendre position au cours actuel du titre tout en respectant un stop-loss fixé en dessous des 1 920 DH.

L’OPA sur le titre Maroc Leasing suscite très peu d’engouement

Très peu d’intérêt a été manifesté pour l’offre publique d’achat (OPA) initiée conjointement par la CDG et la BCP sur les titres de Maroc Leasing. Sur un total de 447 016 titres visés (16,1% du capital), seules 336 actions ont été présentées par 25 apporteurs.
Rappelons que cette opération s’est déroulée entre le 7 et le 11 décembre par obligation légale suite à la fusion-absorption de Chaabi Leasing par Maroc Leasing. Le prix d’achat proposé lors de cette opération, qui est de 325 DH n’aura donc manifestement pas motivé les détenteurs d’actions Maroc Leasing, ce qui est d’autant plus compréhensible vu que l’action s’est hissée depuis à un cours qui approche 380 DH.