Focus de la semaine du 25/01/2010

La Bourse de Casablanca met en ligne un site plus pratique et plus riche en informations

C’est en début de semaine que la Bourse de Casablanca a mis en ligne la nouvelle version de son site web. Se voulant plus accessible, l’interface new look se décline en 3 langues (arabe, français et anglais). Aussi, mis à part un graphisme plus convivial, la nouvelle mouture capitalise sur plusieurs gains en ergonomie.
Elle est d’abord desservie par un débit de connexion plus rapide qui écourte le temps d’accès à l’information. Mais elle jouit également d’un rubriquage plus réfléchi facilitant davantage la navigation. Le choix de cette hiérarchisation de l’information tout autant que l’agencement global du site résultent d’un benchmark qui a englobé des sites web comparables de par le monde. Par ailleurs, la nouvelle plateforme introduit quelques nouveautés pratiques. Les services soumis à abonnement seront tous accessibles en insérant un mot de passe et un code utilisateur unique. Aussi, les personnes qui souhaitent surveiller l’évolution de certaines valeurs pourront ne faire défiler que ces mêmes valeurs sur le «ticker» virtuel de la page d’accueil. Egalement, et par souci de proximité aux usagers, une foire aux questions (FAQ) a été intégrée à la nouvelle interface pour répertorier les réponses aux questions les plus courantes. Enfin, une rubrique actualités affiche de manière plus exhaustive les évenements touchant aux sociétés cotées.

Le CDVM adopte deux nouvelles circulaires relatives aux sociétés de Bourse et aux OPCR 

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) vient d’adopter deux nouvelles circulaires. La première est relative aux moyens à mettre en place par les sociétés de Bourse pour l’exercice de leur activité. Mises en consultation depuis la mi-2009, les dispositions de cette circulaire devraient entrer en vigueur le 1er avril 2010. Ses principaux apports résident, d’une part, dans le fait qu’elle explicite les conditions d’agrément des nouvelles sociétés de Bourse. Ces conditions en deviennent donc plus précises et exprimées de manière plus pratique. D’autre part, le nouveau texte permet de préciser pour les sociétés de Bourse les moyens humains, matériels, techniques et organisationnels à mettre en œuvre, pour l’exercice de leur activité.
Quant à la seconde ciculaire, elle porte sur les obligations d’information des sociétés de gestion des organismes de placement en capital risque (OPCR). Celle-ci devait entrer en vigueur dès le 15 janvier dernier. Son principal objectif consiste d’abord à lister les informations qu’il est nécessaire aux OPCR de transmettre aux porteurs de parts et au CDVM. Mais aussi, cette dé´marche, par la standardisation qu’elle permet, facilite l’exploitation et la préparation de l’information.

Un courtier en ligne spécialisé dans la vente d’OPCVM bientôt au Maroc

Une première au Maroc. La société «OPCVM du Maroc» envisage de lancer un site de courtage en ligne, spécialisé dans la vente d’OPCVM. Ces véhicules de placement bénéficieraient donc d’un canal supplémentaire en plus du canal bancaire classique emprunté par le grand public.
Selon les plans de la société, la plateforme commerciale devrait être opérationnelle à partir du second semestre 2010. Un délai nécessaire pour boucler les négociations avec l’ensemble des sociétés de gestion de la place, émettrices d’OPCVM, sachant que l’objectif affiché est d’offrir le plus large choix de produits.