Focus de la semaine du 12/04/2010

Bank Al Maghrib vient de publier les résultats de son enquête trimestrielle sur les taux d’intérêt débiteurs appliqués par les banques durant les trois derniers mois de 2009.

Crédits immobiliers : un taux moyen de 6,29% appliqué par les banques au 4e trimestre 2009

Bank Al Maghrib vient de publier les résultats de son enquête trimestrielle sur les taux d’intérêt débiteurs appliqués par les banques durant les trois derniers mois de 2009. Il en ressort que le taux d’intérêt global moyen, toutes catégories de crédit confondues, a augmenté de 10 points de base (pb)par rapport au troisième trimestre 2009 et de 30 pb par rapport à la même période de 2008, s’établissant à 6,63%. Le resserrement des liquidités des banques et la montée des créances en souffrance expliquent sans doute ce renchérissement des conditions de financement.
Par segment de crédit, les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont vu leur taux passer de 6,29% fin 2008 à 6,58% fin 2009 (contre 6,65% au troisième trimesrte 2009). La rémunération des crédits à l’équipement a, elle, augmenté de 14 pb sur la même période pour s’élever à 6,97% (7,46% à fin septembre 2009). Les prêts immobiliers sont pour leur part plus chers de 93 pb, à 6,29% (+68 pb par rapport au troisième trimestre), et en fin le taux des crédits à la consommation est passé de 7,14% fin 2008 à 7,30% fin 2009.

Colorado : chiffre d’affaires et bénéfice en forte hausse à fin 2009

Colorado affiche des résultats 2009 pour le moins satisfaisants malgré le ralentissement que connaît le secteur de la construction. Son chiffre d’affaires a en effet augmenté de 17,7%, s’établissant à 573 MDH. Une croissance que la société doit à sa politique commerciale et promotionnelle agressive ainsi qu’à son effort permanent d’innovation et de recherche et développement.
Cela dit, le résultat d’exploitation ressort en repli de 5,7% par rapport à 2008, à 87 MDH. Cette baisse s’explique par la constatation d’un retrait de stocks de matières premières et d’emballages suite à l’incendie survenu en juillet 2009 dans l’un des dépôts de la société. Mais vu que cet incident était couvert par les compagnies d’assurance, la baisse du résultat d’exploitation a été compensée au niveau du résultat non courant suite à la comptabilisation du remboursement du sinistre. Ce qui a permis au résultat net de retrouver la croissance de l’activité, et même plus puisqu’il a augmenté de 28,8%, à 86,7 MDH. Compte tenu de ces performances, le management de Colorado a décidé de distribuer un dividende de 45 DH par action, en hausse de 41% par rapport à 2008.

Acred accuse une baisse de sa rentabilité en 2009

Dans un contexte de faible croissance conjuguée à une hausse substantielle du coût du risque, Acred a accusé une baisse de sa rentabilité en 2009. En effet, dans le sillage d’un effort important de provisionnement des créances en souffrance, le bénéfice net de la filiale d’Axa Assurance Maroc a reculé de 11,1% pour s’établir à 27,1 MDH.
L’année s’annonçait également difficile au niveau de la production, avec une hausse limitée à 3%, à 834 MDH. Ce qui, dans un environnement de renchérissement du coût de refinancement (resserrement des liquidités bancaires) avec des intérêts et charges assimilées qui augmentent de 33%, rend difficile la préservation de la marge. D’où un Produit net bancaire (PNB) qui progresse de seulement 2,8%, à 104,5 MDH. Quant à la productivité, elle accuse à son tour le coup, avec un coefficient d’exploitation qui repasse au dessus de la barre de 50%. Ce qui aboutit à une stagnation du résultat brut d’exploitation, à 52,2 MDH.
Malgré ces réalisations mitigées, le Conseil d’Administration d’Acred a décidé de proposer aux actionnaires le maintien du dividende à son niveau des deux dernières années, soit 47 DH par action.