Chimie : La SNEP a tiré les résultats du secteur vers le haut

Le secteur de la chimie est le 2e après celui des holdings à  enregistrer une hausse fulgurante de son bénéfice net. Il a ainsi plus que doublé par rapport à  fin juin 2013 pour totaliser 50,3 MDH alors que le chiffre d’affaires a stagné à  804 MDH.

Cette performance peut être imputée en premier lieu à la SNEP qui est sortie du rouge avec un excédent de 6,5 MDH contre  une perte de 13 MDH une année auparavant. Et ce n’est pas grâce à son activité mais plutôt à son résultat financier qui est passé de -16,5 MDH à 6,9 MDH, car, il faut le dire, la société subit toujours les conséquences de la hausse des importations – les fournisseurs sont accusés de faire du dumping- en provenance des Etats-Unis et de l’Europe. Du coup, son chiffre d’affaires s’est affaissé de 1% à 396 MDH et ce, en dépit d’une augmentation des volumes vendus de 8%. Parallèlement, le renchérissement du fuel de 6 MDH a amputé son résultat d’exploitation de 61,4% à 2,2 MDH.

De son côté, Colorado a affiché un chiffre d’affaires de 298,6 MDH, en retrait de 2,5% consécutivement au ralentissement de l’activité dans le secteur du bâtiment. Par ailleurs et grâce à une maîtrise des charges, le résultat d’exploitation s’est établi à 54 MDH, en croissance de 3%. Il en a découlé un résultat net en progression de 4,4% à 36 MDH.Maghreb Oxygène, elle, a tiré profit aussi bien de l’amélioration de son activité que de son cycle d’exploitation pour propulser son résultat net part du groupe de 132,4% totalisant ainsi 7,9 MDH. En effet, cette société a réalisé des revenus de 109,4 MDH, en croissance de 10,5%. A côté, avec une baisse des dotations aux amortissements de 21% à 8,6 MDH, le résultat d’exploitation s’est amélioré de 31% à  10,6 MDH.