BTP : concurrence, hausse des cours des matières premières…les résultats sont en demi teinte

L’activité a dégagé un chiffre d’affaires agrégé en stagnation, à  10,2 milliards de DH alors que les bénéfices se sont dégradés de 12,2%, à  1,9 milliard de DH.

Les sociétés du bâtiment et matériaux de construction ont clôturé un premier semestre difficile. L’activité a dégagé un chiffre d’affaires agrégé en stagnation, à 10,2 milliards de DH alors que les bénéfices se sont dégradés de 12,2%, à 1,9 milliard de DH.
Pour les cimenteries, l’arrivée en force de Ciments de l’Atlas a tiré vers le bas la rentabilité des opérateurs cotés avec -16% pour Ciments du Maroc, à 480 MDH et -10,4% pour Lafarge, à 774 MDH. Seule Holcim a pu se démarquer en réalisant un résultat semestriel en hausse de 7,2% pour atteindre 401 MDH.

Le segment de l’aluminium a profité de la bonne tenue des cours à l’international. Parallèlement, Afric Industrie a profité de la progression du volume des ventes et de l’arrêt de la production des adhésifs, activité historiquement déficitaire, pour hisser son bénéfice net à 4,1 MDH, marquant une hausse de 7,4%.  De même, le bénéfice net de Jet Alu a atteint 40 MDH, en hausse de 82%. Par contre, Aluminium du Maroc a accusé une baisse de 13,8% de son résultat net, à 30 MDH. Par contre, le sidérurgiste Sonasid a fait les frais de la hausse des importations en provenance de l’Europe du Sud et la non-répercussion de la hausse du prix de la ferraille sur le prix de vente. Du coup, son résultat net ressort déficitaire à -10,8 MDH.

Par ailleurs, le semestre n’a pas été bon pour les revendeurs et loueurs d’engins BTP. Pour Stokvis, le retard enregistré dans plusieurs des projets d’infrastructures a pénalisé l’activité et par la même occasion le résultat final qui a baissé de 27%. Mediaco qui souffre toujours de difficultés financières est, elle, toujours dans le rouge, à -17 MDH.