BMCI : un résultat net part du groupe en hausse de 5,4% en 2010

La filiale de BNP Paribas au Maroc s’en tire à bon compte au titre de l’exercice 2010. La BMCI a en effet amélioré tous ses indicateurs d’activité et de rentabilité, dans un contexte sectoriel marqué par le ralentissement et la montée des risques.
Sur le plan commercial, les dépôts ont enregistré une hausse de 4% par rapport à 2009, s’établissant à 49,6 milliards de DH. Les crédits ont, eux, évolué de 2%, à 52,6 milliards de DH. Dans ce contexte, le produit net bancaire consolidé de la banque s’améliore de 7,9%, passant à 2,85 milliards de DH. Il traduit la progression de 7,6% de la marge d’intérêts, de 5,6% de la marge sur commissions, et de 2,2% du résultat sur opérations de marché.
Côté productivité, le coefficient d’exploitation s’établit à près de 40%. Ce qui permet au résultat brut d’exploitation de gagner 8,1% par rapport à 2009, à 1,7 milliard de DH. Et compte tenu d’un coût du risque qui recule de 13,4%, à 296 MDH, le résultat avant impôts se hisse de 14%, à 1,4 milliard de DH. In fine, le bénéfice net part du groupe augmente de 5,4%, à 787 MDH, ce qui encourage le management de la banque à distribuer un dividende de 25 DH par action. Le taux de distribution ressort ainsi à 42,4%, et le rendement de l’action BMCI s’établit à 2,4%.

Alliances : 424 MDH de bénéfice net part du groupe en 2010

Excellent exercice 2010 pour Alliances. Le groupe a atteint l’ensemble de ses objectifs opérationnels et financiers, ce qui témoigne de la pertinence de ses choix stratégiques. Son chiffre d’affaires consolidé a progressé de 15% par rapport à 2009, s’établissant à 2,6 milliards de DH. Le management n’a pas précisé le segment qui a permis de tirer cette croissance, mais l’on sait que le groupe a déjà vendu plus de 20 000 logements sociaux et intermédiaires, ce qui lui assure un chiffre d’affaires sécurisé de plus de 5 milliards de DH. Par ailleurs, le programme de construction du groupe porte sur 160 000 unités dont 110 000 logements sociaux. 20 402 unités sont en cours de construction, dont 16 055 logements sociaux à Casablanca. Pour sa part, l’assiette foncière dédiée à ce segment a été renforcée, totalisant aujourd’hui 1 900 hectares.
En tout cas, la rentabilité d’Alliances a été fortement améliorée. Le résultat d’exploitation consolidé a enregistré une hausse de 24%, à 795 MDH, et le résultat net part du groupe a progressé de 17%, à 424 MDH. Fort de ses réalisations, le management du groupe a décidé de distribuer un dividende de 8 DH par action.

Colorado améliore sa rentabilité opérationnelle de 33% en 2010

Colorado progresse en 2010 malgré une conjoncture économique peu favorable. Son chiffre d’affaires a augmenté de 8,2% pour s’établir à 620 MDH, grâce à l’augmentation des volumes vendus mais également suite à une politique commerciale dynamique basée sur la diversification des produits, notamment avec le lancement de la peinture de carrosserie automobile. Le résultat d’exploitation effectue, lui, un bond de 33%, à 115,7 MDH. Le développement de l’activité en 2010 est à l’origine de cette performance, mais il faut rappeler tout de même que le résultat de 2009 a été impacté par la dépréciation de la valeur des stocks suite à l’incendie survenu en juillet 2009. Quant au résultat net, il recule de 30%, à 60 MDH. Cette contre-performance résulte de la constatation d’une provision pour risques, de la non-récurrence en 2010 des reprises pour provisions pour investissement, et de la fin de l’avantage fiscal relatif à l’introduction en Bourse de la société en 2006.