BMCI lance officiellement son activité de banque privée

Baptisée «BMCI BNP Paribas Banque Privée», c’est une nouvelle ligne de métier dédiée aux clients fortunés
Son rôle est de les accompagner dans leurs stratégies patrimoniales et de leur apporter conseils et solutions
Le potentiel du marché de la banque privée au Maroc commence à  devenir intéressant.

Ce n’est plus un luxe pour une banque  d’avoir un département ou une filiale dédiés aux activités dites de «Banque Privée», même au Maroc. La clientèle fortunée des étabissements bancaires au Maroc est en constante progression et il faut la satisfaire en lui offrant un service et des produits adaptés. Selon une étude menée par le cabinet SIA Conseil, en 2007 déjà, ils étaient 105 000 ménages à avoir un patrimoine compris entre 0,5 et 5 MDH, et près de 45 000 disposaient d’un patrimoine supérieur à
5 MDH. Et d’après une étude menée par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), le nombre des millionnaires dans les pays de la région Mena disposant d’un capital à investir supérieur à 1 million de dollars croît à un rythme annuel de 3%.
Le potentiel est donc énorme, et les banques marocaines l’ont compris. La BMCI vient d’ailleurs juste de lancer, ce vendredi 22 janvier, son activité de banque privée qu’elle a baptisée «BMCI BNP Paribas Banque Privée».
Il faut dire que la filiale marocaine de BNP Paribas connaissait déjà l’importance de ce segment de clientèle et avait créé en 1998 un espace de gestion de patrimoine. «Mais progressivement, nous avons constaté  une évolution de la demande des clients vers un conseil plus personnalisé au niveau de la gestion globale de leur patrimoine, ainsi qu’un niveau d’exigence élevé en termes d’expertise et de qualité de service», explique le management de la banque. Cette évolution s’explique par plusieurs facteurs, notamment les conséquences de la crise internationale qui ont permis une prise de conscience des risques associés aux placements financiers et du besoin de diversification des actifs. Il y a aussi la sophistication progressive des instruments de placement, la volonté de dissocier patrimoine privé et professionnel et le souci accru de la transmission et de la pérennité du patrimoine qui ont suscité le besoin d’expertise et de conseil de cette catégorie de clientèle.

La BMCI s’appuie sur l’expertise de sa maison mère, classée 6e banque privée dans le monde

La création de BMCI BNP Paribas Banque Privée tombe ainsi à point nommé pour répondre à ces attentes. «Pour construire cette nouvelle activité, nous avons capitalisé sur l’expertise de notre maison mère, BNP Paribas qui est engagée depuis un siècle auprès de ses clients pour protéger, valoriser et transmettre leur patrimoine», indiquent les responsables de la BMCI. Notons que «BNP Paribas Wealth Management» (nom de marque de l’activité banque privée du groupe BNP) est classée meilleure banque privée en France, première banque privée dans la zone euro et sixième banque privée dans le monde.
Cette nouvelle activité de la BMCI a pris la forme d’une ligne de métier logée au sein de la direction des particuliers et des professionnels. Le dispositif commercial mis en place vient en complémentarité avec le réseau commercial de la banque. Il est constitué de centres de banque privée intégrés dans les directions de zone et régionales et d’un département de gestion de fortune basé au siège de la BMCI à Casablanca. Les centres de banque privée ont un aménagement et une localisation distincts des agences commerciales. Il s’en ouvrira deux à Casablanca et un Rabat courant 2010, avec des implantations progressives dans les autres régions du pays.
Pour ce qui est des services qu’offrira cette nouvelle structure, BMCI met l’accent sur la disponibilité et la proximité de ses banquiers privés aux côtés du client pour le conseiller et l’aider à préparer son avenir. «Le rôle essentiel du banquier privé n’est pas de présenter à son client une simple offre de produits, mais de l’accompagner dans les étapes décisives de sa stratégie patrimoniale», explique le top management de la BMCI.
Concrètement, il s’agira tout d’abord pour la banque d’aider son client à se poser les bonnes questions et à exprimer ses contraintes et ses objectifs : l’allocation des actifs constituant mon patrimoine est-elle optimale et en adéquation avec mon besoin de revenus et de valorisation ? Ma succession est-elle bien préparée ? Ma retraite est-elle suffisante pour maintenir mon niveau de vie ?…
Ensuite, les conseillers de la banque privée proposeront des projets patrimoniaux aux clients. Définies sur mesure, ces propositions intègrent l’organisation et les structures de détention des actifs, les objectifs de performance, le niveau de risque et l’horizon de temps, et enfin des solutions de protection et de prévoyances.
Et une fois le projet patrimonial validé par le client, le conseiller mobilisera les ressources adéquates pour le mettre en œuvre.
En plus de cette gestion patrimoniale, la BMCI offre à ses clients privés tous les services haut de gamme de la banque au quotidien, notamment la carte monétique «Visa Infinite» qui inclut plusieurs prestations dont un service de conciergerie. Les clients peuvent également bénéficier de solutions de financement sur mesure dans le cadre d’un projet immobilier ou personnel, et d’accéder pour la mise en œuvre de l’allocation de leurs actifs et une gamme d’OPCVM dédidée
La BMCI s’engage sur tous ces produits et services par la signature d’une convention patrimoniale avec le client. Ces conventions précisent également la tarification appliquée.