Assurances : Des revenus comprimés par la morosité du marché financier

Le produit des placements financiers a tiré les résultats du secteur vers le bas.

En dépit d’un volume d’activité (primes émises) en hausse de 11,5%, le résultat net sectoriel des compagnies d’assurances s’est contracté de 5,6% au terme du semestre écoulé.  A titre d’illustration, Atlanta a réalisé un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de DH, en hausse de 13% pour un résultat net en repli de 36%, à 97 MDH. La croissance de la branche vie de 116% a été confinée par les répercussions défavorables du marché financier, en recul de plus de 10% depuis le début de l’année, sur le produit des placements.  La même situation prévaut pour l’assureur CNIA qui a vu le montant de ses primes émises augmenter de 6,3% pour atteindre 1,7 milliard de DH, dont l’essentiel a été réalisé sur la branche non vie (automobile et santé) avec une contribution de 84%. Son résultat net a pourtant totalisé 64 MDH, en retrait de 30%.

A contrario, Wafa Assurance a réalisé des performances financières et commerciales au beau fixe. En effet, son chiffre d’affaires a affiché une progression de 13,6%, à 3 milliards de DH lié à une croissance de 21,3% de la branche vie et de 7,5% du segment non-vie. La filiale du groupe Attijariwafa a réussi à améliorer son bénéfice final de 10,5% pour l’établir à 440 MDH grâce, d’une part, au résultat technique vie qui est en hausse de 39,6% suite à la croissance dans l’activité décès, et du résultat technique non vie, d’autre part, qui a noté également une progression de 4,2%, et ce, malgré la contre-performance du marché boursier.

Enfin, pour ce qui concerne le courtier d’assurance Agma Lahlou Tazi, son chiffre d’affaires est en accroissement de 16%, atteignant 68,4 MDH et un résultat net en hausse de 21,5% pour totaliser 30,6 MDH.