Assurance auto : La souscription en ligne peine toujours à  voir le jour

Les professionnels de l’assurance au Maroc tablent sur la poursuite de la croissance du secteur, sous l’effet notamment de la prise de conscience croissante des clients et prospects de leurs besoins en assurance.

Toutefois, le bât blesse au niveau de la souscription en ligne, un canal qui peut contribuer au développement du secteur. Actuellement, ce service est toujours indisponible sur les sites des compagnies d’assurance, celles-ci se limitant à proposer le calcul de la prime d’assurance sur la base des caractéristiques du véhicule et du profil du client. Le Top management de Zurich Assurance attribue ce retard au secteur du e-commerce. Mais il estime que de toutes les façons, la distribution via le web ne devrait pas connaître un vrai décollage vu que les pays développés ne misent pas forcément sur ce moyen. En France, par exemple, ce canal de distribution ne représente que 2 à 3% des achats d’assurances alors qu’au Royaume-Uni, la majorité des décisions de souscription se réalisent à travers le web. De son côté, Saham Assurance considère que le web a ses limites, notamment le coût de l’opération qui est plus élevé sur internet que via le réseau de distribution classique.