Quelle énergie pour l’industrie marocaine ?

C’est le thème d’une rencontre tenue ce mardi 18 février à Casablanca.

C’est un thème qui touche sensiblement la compétitivité du tissu économique du Maroc et surtout de son écosystème industriel. Et ce dans un contexte national connu par l’orientation vers la diversification des ressources d’énergie, d’une part et la volatilité des prix sur les marchés pétroliers et gaziers d’autre part.

Quelle énergie pour l’industrie marocaine ?
Quelle énergie pour l’industrie marocaine ?

Face à la hausse des prix de l’énergie et aux exigences de l’environnement économique et industriel, l’énergie est devenue une matière première supplémentaire qu’il faut gérer et bien maîtriser. D’autant plus que le secteur porte des opportunités réelles de développement. En effet, 600 millions d’Africains vivent encore sans accès à l’Énergie.

Les orientations royales mettant l’accent sur l’efficacité énergétique, les objectifs fixés de 20% d’économie d’énergie et de 52% de production en énergies renouvelables à l’horizon 2030, et enfin la réduction du coût de l’énergie en milieu industriel sont autant de points à débattre autour de cette question.

C’est dans cette optique qu’est organisée cette rencontre qui a pu réunir également une panoplie d’experts nationaux et internationaux, industriels, et autres associations autour d’une plate-forme de débats et de réflexion sur les enjeux et perspectives du secteur énergétique au Maroc.

Cette édition des « Matinées de l’Industrie », organisée avec le soutien de l’agence MASEN, vient ainsi emboiter le pas à la précédente qui s’est enquise de la Recherche et Développement orientées marché, et qui a eu un franc succès aussi bien auprès des professionnels que des institutionnels. Selon les organisateurs, plus de 800 participants, industriels, institutionnels, entrepreneurs et universitaires ont pris part à cette rencontre débat.