Fondation Hassan II pour les MRE : priorité à la préservation de l’identité culturelle

Enseignement de la langue et de la culture marocaine, assistance juridique et sociale, soutien des initiatives économiques, culturelles et artistiques des MRE sont les principales missions de la fondation. Sa série «Marocains de l’extérieur» fournit régulièrement une radioscopie des Marocains du monde.

En juin dernier, la Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger lançait la quatrième édition de l’ouvrage intitulé «Marocains de l’extérieur 2017». C’est la quatrième après celle de 2003, 2007 et 2013. Cette série est une radioscopie démographique, sociale, religieuse et culturelle des Marocains vivant à l’étranger, actualisée au fil des ans afin de souligner les mutations que connaît cette communauté dans les divers pays de résidence. L’objectif est d’accompagner cette communauté et de la soutenir en cas de difficultés dans les pays d’accueil.

La vieillesse en émigration, la migration féminine, la migration et le développement local et régional, l’enseignement de la langue et de la culture d’origine, le renouveau religieux et les productions culturelles et artistiques sont les principaux thèmes traités dans cette édition.

Ce suivi de la communauté marocaine à l’étranger s’inscrit dans les missions de la fondation, qui englobent plusieurs volets notamment l’éducation et la diversité culturelle, l’assistance juridique et sociale, et la coopération internationale et la coopération.

Concernant l’enseignement de la langue arabe, l’objectif est de préserver l’identité culturelle des enfants résidant à l’étranger et de consolider leurs liens avec leur pays d’origine. Cela se fait via le programme du «Séjour culturel» qui offre aux participants l’occasion de découvrir et d’apprécier les diverses facettes de la culture marocaine. Dans le cadre de cette première mission, la fondation met l’accent sur le volet religieux puisque l’Islam constitue par essence le soubassement de l’identité culturelle et cultuelle marocaine.

La fondation assure également une mission d’assistance juridique et sociale. Le discours royal du 20 août 2001 a chargé la fondation d’œuvrer pour le règlement rapide des litiges administratifs et judiciaires concernant les MRE en leur apportant l’assistance juridique nécessaire pour la préservation de leurs droits et la protection de leurs biens. Cette assistance permet de fournir les informations et les conseils nécessaires afin de régler, dans de brefs délais, les conflits et d’accélérer les procédures.

La fondation a aussi pour mission d’agir pour la promotion économique des marocains à l’étranger : communiquer l’information économique, assurer l’accueil, l’orientation, l’encadrement des investisseurs marocains à l’étranger et lui assurer un soutien en cas de difficultés. Pour cela elle fait de la veille permanente et continue de l’environnement économique et financier liés à la migration marocaine et de l’évolution de l’économie nationale. Ce qui permet de cerner les diverses opportunités d’investissement et d’avoir une idée sur les possibilités de la coopération internationale et du partenariat.

Soutien aux artistes

La fondation ne cesse d’élargir son domaine de coopération et de partenariat avec les pouvoirs publics, les organisations internationales spécialisées dans les questions migratoires au Maroc et dans les pays de résidence, avec les associations de Marocains de l’extérieur ainsi qu’avec diverses organisations non gouvernementales. Tout cela permet, d’une part, la collecte et la gestion des données relatives aux MRE, et, d’autre part, d’assurer le traitement de ces informations. Ce qui a nécessité la création d’une structure dédiée notamment l’Observatoire de la communauté marocaine résidant à l’étranger (OCMRE).
Autre mission : le soutien de la création artistique et culturelle des MRE aussi bien dans leur pays d’accueil qu’au Maroc. Ainsi le pôle «Art, culture et communication» de la fondation travaille pour le renforcement des liens des artistes et acteurs culturels marocains résidant à l’étranger avec le Maroc mais aussi pour le rayonnement de la culture et de la création du Maroc. Ce soutien s’effectue à travers «l’Espace Rivages», espace culturel, une galerie d’art et e-taqafa, le Centre culturel virtuel marocain.