Enquête. Les salariés des centres d’appel jugent l’environnement stressant mais riche en opportunités de carrière

Conditions de travail, salaire, évolution de carrière…, comment les jeunes voient-ils les perspectives d’emploi dans les centres d’appel ? C’est la question à laquelle Rekrute, portail du e-recrutement, a voulu répondre à travers sa nouvelle enquête.

Cette dernière a ciblé 1 359 personnes dont la majorité étant diplômée (Bac+2, Bac+3 et plus). Près de 41% d’entre eux ont une expérience ne dépassant pas les 2 ans, 31% ont une expérience entre 2 et 8 ans et 23% ont une expérience de plus de 8 ans.

Premier constat, les résultats montrent que 54% des répondants déclarent avoir réussi à décrocher leur nouvel emploi grâce à leur expérience passée en centre d’appel. La majorité estime que l’environnement est apprenant et leur permet de maîtriser des compétences clés qui leur sont nécessaires au développement de leur carrière.

35% des sondés estiment que le secteur est riche en opportunités de carrière

De même que 25% des répondants occupent un poste dans le commercial/vente/export, suivi par 9% qui travaillent dans l’informatique/électronique et 9% dans la gestion/comptabilité/finance.

Seuls 46% des répondants estiment que leur expérience en centre d’appel ne les a pas forcément aidés dans l’obtention d’un nouveau poste.
Le centre d’appel, étant l’un des plus gros pourvoyeurs d’emplois au Maroc, représente un booster de carrière : 35% des salariés déclarent que c’est un environnement riche en opportunités de carrière.

Parmi les points négatifs de l’enquête, 72% des participants au sondage évoquent le stress et 37% pointent du doigt le rythme effréné de travail. Quant au salaire, 35% estiment que la rémunération est “faible”, alors que 41% pensent, au contraire, qu’elle est “attractive”.