Chronologie des actes de violence dans les stades

20 octobre 2007 (sept ans exactement avant ce qui s’est passé à  Rabat). Le derby entre les deux clubs fétiches de Casablanca, comptant pour le quart de finale de la Coupe du Trône (édition 2006-2007), s’est transformé en arène livrée à  des supporters hystériques devenus gladiateurs.

Le bilan arrêté par les autorités de la ville vingt-quatre heures après le match : des dizaines de bus saccagés, des voitures et magasins endommagés, 27 blessés dont trois policiers, le décès d’un adolescent de 17 ans (Hamza Adil, supporter wydadi), et des dizaines d’arrestations. Le même jour, le complexe Mohammed V rénové a subi une destruction en règle de ses équipements et la détérioration de ses gradins.
z Septembre 2012 : les mêmes supporters des FAR envahissaient le terrain du complexe sportif Mohammed V à l’occasion du match opposant leur équipe au Wydad. La même année, ils récidivaient à El Jadida face au Difaâ.

11 avril 2013, jeudi noir à Casablanca. A l’occasion du match opposant les FAR au Raja de Casablanca, des fans de l’équipe r’batie, encore eux, se sont constitués en véritables bandes, saccageant tout sur le passage et agressant les gens qui avaient le malheur de se trouver dans les artères de Casablanca. Le 23 avril, 150 personnes étaient présentées à la justice.