La thalassémie menace les enfants de décès précoce

Le programme thalassémie Maroc 2008-2011, qui vient d’entamer sa deuxième année, détermine six axes prioritaires.
La probabilité de donner un enfant atteint de cette pathologie mortelle est d’une naissance sur quatre.

Déformation du visage et décès avant l’âge de 7ans, tel est le destin des enfants marocains atteints de cette maladie héréditaire qu’est la thalassémie. Pour sensibiliser la population marocaine à cette maladie, qu’on peut éviter grâce à un simple test sanguin, l’Association marocaine de lutte contre la thalassémie, avec le soutien du Rotary de Rabat et de Gênes en Italie, lance à partir de ce mois, une campagne d’information sous le thème «Déformation du visage et décès à un âge très précoce :  plus jamais cette image de la thalassémie au Maroc». Ce travail de sensibilisation est un axe prioritaire du programme «thalassémie Maroc 2008-2011», adopté par la Rotary Fondation aux USA, avec comme principal objectif de passer le relais de la prise en charge de la thalassémie à des compétences et des structures marocaines, associatives ou institutionnelles, à l’horizon 2012. Pour le Pr Mohammed Khattab, président de l’Association marocaine de thalassémie et des maladies de l’hémoglobine, tout professionnel de la santé et plus particulièrement les médecins généralistes, les pédiatres, les gynécologues et les sages-femmes, doivent penser à cette maladie, devant cette déformation typique du visage. D’autant plus, si elle se voit chez la «fratrie».
Effectivement, la thalassémie étant une maladie héréditaire, qui se transmet  lorsqu’une femme et un homme sains, mais porteurs tous les deux du gène de la thalassémie, se marient. La probabilité de donner un enfant atteint de cette pathologie mortelle est d’une naissance sur quatre. Et le Pr Khattab de préciser que cette maladie, qui sévissait il y a une trentaine d’années dans les pays méditerranéens, a pu être stoppée, grâce à la généralisation d’un test sanguin simple : l’électrophorèse de l’hémoglobine. Grâce à cet examen sanguin, dont tout Marocain peut bénéficier gratuitement avec le programme «Thalassémie Maroc 2008- 2011», on peut savoir si un homme ou une femme sont porteurs ou non du gène dela thalassémie.
Il est à préciser que le programme «Thalassémie Maroc 2008-2011», qui vient d’entamer sa deuxième année, s’est fixé six axes prioritaires .  
La mise en place d’un centre d’excellence pour la prise en charge de la thalassémie à l’hôpital des enfants de Rabat ;  la formation de médecins et d’infirmiers en Italie ; la programmation de séminaires et de conférences animés par des experts italiens ;  le renfoncement des actions de l’Association marocaine de lutte contre la thalassémie ; la disponibilité des traitements chélateurs du fer accumulé dans l’organisme suite aux transfusions mensuelles et le soutien aux malades atteints de thalassémie. Il est à noter que le programme thalassémie Maroc constitue une des principales priorités du mouvement rotarien à travers le monde, puisque le président de Rotary Fondation a déjà effectué une visite à Rabat en février 2009 et qu’une délégation du Rotary Club de Gènes Nord en Italie, l’un des principaux bailleurs de fonds de ce programme, à tenu plusieurs réunions de travail avec son vis-à-vis marocain le Rotary Club de Rabat Chellah les 30 et 31 mars 2009.