La biologie médicale, aide au diagnostic

La biologie clinique sera au centre des VIIes Journées nationales les 13 et 14 avril
Elle est utile pour le suivi de l’insuffisance cardiaque, de l’infarctus du myocarde ou dans les maladies cancéreuses.

Laplace de la biologie clinique dans le diagnostic médical et le suivi des patients est primordiale. Au Maroc, dans le but de répondre aux exigences nationales et internationales, il est temps pour les tenants de cette spécialité de mettre en œuvre les restructurations nécessaires pour développer une biologie moderne en adéquation avec l’évolution des technologies, tout en s’inscrivant dans le cadre réglementaire professionnel. Ainsi s’exprime le Pr. Layachi Chabraoui, président de la Société marocaine de chimie clinique (SMCC) à l’occasion de la tenue à Marrakech, les 13 et 14 avril, des VIIes Journées nationales de biologie clinique.

En effet, précise le professeur Chabraoui, la biologie médicale marocaine est maintenant régie par le Dahir n°1-02-252 du 3 octobre 2002. Entre autres exigences, les autorités sanitaires demandent aux biologistes, par les articles 32 et 55 de cette loi, de pratiquer un contrôle de qualité externe et de répondre aux exigences du guide de bonne exécution des analyses (GBEA). L’arrêté n°1796-03 du 21 juillet 2005 a remis à jour la nomenclature des actes de biologie médicale et demande son respect. Enfin, il faut souligner que, dans le cadre de l’Assurance maladie obligatoire (Amo), la profession des biologistes avait signé, il y a un an, la première convention nationale relative à ce nouveau système de couverture sanitaire au Maroc.

Les biologistes ont signé une convention nationale relative à l’Amo
Par ailleurs, les Journées nationales de biologie clinique sont devenues une grande rencontre annuelle qui donne aux biologistes marocains l’occasion d’échanger leurs expériences avec les collègues venant d’autres pays arabes et d’Europe et de débattre ensemble des questions d’actualité.

Pour ces VIIès journées, les thèmes retenus sont : la thrombophilie, intérêt et actualité des marqueurs tumoraux dans l’insuffisance cardiaque et dans l’infarctus du myocarde ; leur utilisation dynamique, ainsi que la place de la biologie clinique dans des pathologies thyroïdiennes ou dans l’ostéoporose.

La thrombophilie se traduit par l’apparition de thrombose (caillot sanguin), se manifestant essentiellement au niveau des veines et très peu au niveau artériel, qui est due essentiellement à une hypercoagulabilité du sang. D’une façon générale, c’est l’état des patients qui présentent une prédisposition particulière aux thromboses, par la formation de caillots pouvant obstruer un vaisseau sanguin. Elle peut se voir en cas de grossesse et dans le mois suivant l’accouchement. Elle peut également entraîner des complications gravidiques comme des pertes foetales ou des hypertensions artérielles gravidiques. Il y a aussi le risque de thromboses veineuses profondes (phlébites) et d’embolies pulmonaires.

Les travaux scientifiques verront la participation de la société française de biologie médicale (SFBC), celle de la Fédération arabe de biologie clinique ainsi que de spécialistes algériens, belges, français, libanais, syriens et tunisiens. Ces VIIes journées seront marquées par la création de la Fédération internationale francophone de biologie clinique.