Femmes enceintes : gare aux chaleurs excessives !

Masque de grossesse, varices et risques d’avortement prématuré sont les risques potentiels d’une exposition excessive à  la chaleur de l’été.

«Toute chaleur excessive peut être un danger pour la femme enceinte et son bébé. Ainsi, la fièvre, quelle qu’en soit l’étiologie, peut entraîner une déshydratation, voire, dans certains cas, un avortement ou un accouchement prématuré. Le sauna et le bain maure (hammam), bien que relaxants, sont déconseillés, surtout en fin de grossesse, car ils peuvent être responsables d’une rupture prématurée de la poche des eaux. Dans le hammam, l’atmosphère est très pauvre en oxygène et tout séjour prolongé peut être à l’origine d’une souffrance fœtale», avertit le Dr Nadia Zinoun, professeur de gynécologie obstétrique à la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. D’après cette spécialiste, il s’avère que pendant la grossesse, la peau, fragilisée sous l’effet des hormones, devient moins résistante. Le risque majeur est le développement d’un chloasma, communément appelé «masque de grossesse». Cette manifestation dermatologique disparaît difficilement après l’accouchement et exige une prise en charge fastidieuse. En cette période estivale, les médecins considèrent que la femme enceinte est l’une des personnes qui courent le plus de risques de déshydratation. Un apport de 1 à 1,5 litre d’eau par jour est indispensable. Chez certaines femmes, l’apparition de varices est fréquente pendant la grossesse, tout particulièrement en été. Elles s’accompagnent de lourdeurs de jambes dues au poids et à l’augmentation de l’irrigation sanguine gravidique liée à la grossesse. Il faut donc éviter d’exposer ses jambes au soleil ainsi que les positions debout ou assises prolongées. Il faut se promener au bord de la mer avec les jambes dans l’eau pendant les heures moins chaudes, ce qui permet de prévenir le développement de veines variqueuses.