20% des nouveaux tuberculeux à  Casablanca

La capitale économique est l’une des régions les plus touchées par la tuberculose. En effet, 20% des nouveaux cas au Maroc y sont recensés et l’incidence peut dépasser, dans certaines des préfectures de la métropole, 140 nouveaux cas pour 100 000 habitants par an . Au niveau national, en 2007, on comptait plus de 25 000 personnes atteintes et dont la prise en charge représente 6% du budget annuel de la santé. Et d’après les prévisions des experts, le Maroc est loin d’atteindre les objectifs du millénaire. Réduire de 50% la prévalence de la tuberculose en 2015 par rapport à 1990 et éliminer ce fléau en 2050, ce sont là les objectifs que s’est fixés la stratégie «Halte Tuberculose», qui constitue le 6e objectif du millénaire. Et pour contribuer à la lutte contre ce fléau, l’Association SOS tuberculose et maladies respiratoires (SOSTBMR), vient de lancer un cycle de formation pour la lutte antituberculose. Ce programme cible en premier le personnel de santé exerçant dans différentes zones du Grand Casablanca. Pour le Dr Zoubida Bouayad, présidente de SOSTBMR et professeur de pneumologie au CHU Ibn Rochd de Casablanca,  «c’est au médecin de créer autour des malades un environnement accompagnateur favorable. Nous devons agir en améliorant nos prestations sanitaires, notre comportement et la qualité de notre discours, afin d’assurer le meilleur engagement des autres secteurs».  Pour cette spécialiste des maladies respiratoires, la lutte contre la tuberculose doit être érigée en priorité nationale.