Réforme de la retraite : bientôt le bout du tunnel ?

Le projet de réforme de la retraite est enfin sur la bonne voie. L’ouverture de l’examen des textes contestés relatifs à la réforme du régime des pensions civiles de la CMR a été, de nouveau, programmée pour le 26 mai par la commission des finances, du plan et du développement économique.

C’est ce qui a été décidé par la conférence des présidents réunis lundi dernier. Si tout va bien, les deux ministres, de la fonction publique et du budget, devraient présenter les projets de loi. La présentation sera immédiatement suivie des débats. Le tout devrait être bouclé dans un mois, sinon moins. C’est ce que prévoit l’article 189 du règlement intérieur de la deuxième Chambre. Dans les faits, le projet de réforme de la retraite, décliné en cinq projets de lois, devait être abordé en deux parties. Ainsi, la commission des finances a déjà démarré, le 25 mai, l’examen de deux projets, rentrant dans le même cadre, mais relatifs au régime de retraite des militaires et la couverture sociale des indépendants. Les deux textes, faut-il le rappeler, ne sont pas contestés par les syndicats. Les trois autres projets de lois relatifs au régime de retraite des fonctionnaires civils étaient programmés séparément, par la même commission, pour le lendemain. Après leur adoption en commission, ils doivent être débattus et votés en plénière avant d’être transmis à la première Chambre, où leur adoption ne devrait pas poser de problème.

Pendant ce temps, les syndicats optent pour l’escalade. Les secrétaires généraux des trois centrales les plus représentatives (UMT, CDT et UGTM) en plus de la FDT et du SNEsup devaient valider, jeudi, un programme d’action concocté par les instances décisionnelles de ces centrales comportant marches, sit-in et d’autres formes de protestation prévus pour les semaines à venir.