PJD-Istiqlal, le deal se précise

Des éléments du deal entre le PJD et l’Istiqlal font surface. Et ce n’est plus une question d’entente tacite entre les patrons des deux partis.

Le secrétariat général du PJD vient, en effet, d’entériner à la majorité, une précédente décision prise par le secrétaire général. Abdelilah Benkirane avait promis à l’Istiqlal que le PJD ne va pas présenter des candidats face à l’Istiqlal et va soutenir ce dernier dans toutes les circonscriptions concernées par les élections partielles pour occuper les quinze sièges de la 2e Chambre invalidés par le Conseil constitutionnel. En contrepartie, l’Istiqlal a permis, grâce à un stratagème bien calculé et par l’absence et l’abstention de ses conseillers, de faire passer sans heurt les projets de lois relatifs à la réforme de la retraite à la Chambre des conseillers.