Le RNI salue l’intervention salvatrice des FAR dans la zone tampon d’El Guergarate

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a salué l’intervention salvatrice des Forces armées royales dans la zone tampon d’El Guergarat, menée dans le respect de la légalité internationale en vue de restaurer le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie.

Dans un communiqué, le bureau politique du parti a exprimé son soutien ferme et inconditionnel à l’opération conduite par les FAR, en exécution des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-major général des Forces armées royales, dans le respect de la légalité internationale et en veillant à la garantie de la sécurité des civils.
Il a en outre appelé tous ses membres et organisations à se mobiliser pour la défense de la cause nationale et à mettre à nu la propagande mensongère des mercenaires dans leur guerre médiatique ratée ».
Lors de sa participation vendredi à une réunion élargie avec les partis politiques, le RNI a exprimé son soutien fort et indéfectible à l’intervention des FAR pour la mise en place d’un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes via la zone tampon d’El Guerguarat.
Cette opération, précise la formation politique, a été menée dans le plus grand professionnalisme et sans enregistrer la moindre victime. Elle avait pour but de mettre fin aux abus dangereux et provocateurs d’un groupe de mercenaires et de bandits, qui cherche à entraver les mouvements de circulation entre le Maroc et la Mauritanie.
Le parti a en outre appelé tous les acteurs, notamment les partis politiques, les syndicats et les associations, à s’élever à la hauteur des défis acteuls et à se mobiliser collectivement pour défendre les droits et l’intégrité territoriale du Royaume, en s’inspirant du discours royal à l’occasion du 45-ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte.
Dans ce même contexte, le président du RNI Aziz Akhannouch a présidé le même jour une réunion de la commission chargée du suivi de la question du Sahara.
Cette rencontre a abordé l’évolution de la situation sur le passage d’El Guerguarat et les provocations répétées des mercenaires séparatistes visant à déstabiliser la région, après les percées diplomatiques majeures du Royaume avec entre autres l’ouverture de plusieurs ambassades dans les provinces du Sud, conclut le communiqué.
Le ministère des Affaires étrangères, de la coopération et des MRE avait indiqué que face aux provocations graves et inacceptables auxquelles se sont adonnées les milices du « polisario » dans la zone tampon d’El Guergurat au Sahara marocain, « le Maroc a décidé d’agir, dans le respect de ses attributions, en vertu de ses devoirs et en parfaite conformité avec la légalité internationale ».

(Avec MAP)