Grand élan diplomatique : neuf accords de coopération adoptés en une seule séance

• Entre autres textes adoptés, le projet de loi 37.20 portant approbation de l’accord établissant une association entre le Maroc et le Royaume-Uni, fait à Londres le 26 Octobre 2019.

La Chambre des représentants a adopté deux accords multilatéraux sur les médicaments et le domaine fiscal, ainsi que sept accords bilatéraux avec la Hongrie, la Jordanie, le Turkménistan, le Japon et le Royaume-Uni.
Selon le gouvernement, ces textes s’inscrivent dans le cadre du dynamisme continu de la diplomatie marocaine et dans une optique de diversification des partenariats dans divers domaines afin de consolider le positionnement diplomatique, politique et économique du Royaume aux niveaux régional, africain et international. Le Maroc est devenu, ces dernières années, un acteur majeur dans le processus de partenariat stratégique Asie-Afrique, et considéré comme une plateforme de communication et de liaison entre les deux continents en raison de son rôle pionnier dans ce domaine. Ainsi, entre autres textes adoptés, le projet de loi 37.20 portant approbation de l’accord établissant une association entre le Maroc et le Royaume-Uni, fait à Londres le 26 octobre 2019.
Outre deux textes, l’un à caractère régional, au niveau de l’UA, portant sur les médicaments et l’autre multilatéral dans le domaine de la fiscalité, la première Chambre a adopté le projet de loi 65.19 relatif à la coopération militaire et technique entre le Maroc et la Jordanie. S’y ajoutent le projet de loi 11.20 sur la coopération commerciale, économique, technique, scientifique et culturelle entre le Maroc et le Turkménistan, le projet de loi 33.20 portant approbation de la convention entre le Maroc et le Japon tendant à éviter la double imposition en matière de l’IR et à prévenir l’évasion et la fraude fiscales, de même que le projet de loi 34.20 portant approbation de l’accord entre le Maroc et le Japon sur la promotion et la protection de l’investissement. La liste comporte également deux textes portant approbation de la convention sur le transfèrement des personnes condamnées et d’extradition entre le Maroc et la Hongrie.