El Otmani : retour au confinement total au Maroc, une option éventuelle si la situation devient incontrôlable

Le retour au confinement total est une option éventuelle si la situation sanitaire liée à la pandémie du coronavirus (Covid-19) devient incontrôlable, a indiqué mardi à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

En réponse à une question centrale autour des « politiques gouvernementales pour faire face aux défis socio-économiques à la lumière des répercussions de la pandémie du coronavirus » lors de la séance mensuelles des questions orales sur la politique générale à la Chambre des conseillers, El Otmani a indiqué qu' »aucun d’entre nous, responsables ou citoyens, ne souhaite retourner au confinement total, au vue de ses répercussions sociales, économiques et psychologiques, mais il reste une option éventuelle si jamais la situation épidémiologique devient incontrôlable ».

« Ceci dépend, en outre, de l’engagement de tout un chacun en faveur du respect des mesures proactives et préventives connues de tous », a-t-il ajouté.

Il a, dans ce sens, souligné que « la situation épidémiologique actuelle est inquiétante, mais grâce à la conjugaison des efforts de tous et les sacrifices des professionnels de la santé, elle n’est pas encore hors contrôle », appelant à davantage de vigilance et à se méfier des fake news et des rumeurs.

Toutes les décisions entreprises par le Royaume sont des décisions nationales et souveraines basées sur des données précises, a fait savoir le responsable gouvernemental, expliquant qu’il existe des comités scientifiques et spécialisés chargés du suivi, de l’évaluation et de la prise de décisions nécessaires.

Il a, par ailleurs, relevé que les efforts de tous les acteurs doivent être orientés, d’abord, vers la lutte contre la propagation de la pandémie, ensuite vers la reprise de l’activité économique et à faire face aux répercussions socio-économiques de la Covid-19.

El Otmani a indiqué que le Royaume connait, à l’instar des autres pays du monde, une propagation continue de la pandémie de Covid-19, notant que cette situation a poussé le Maroc a prolonger l’état d’urgence sanitaire six fois de suite.

Par ailleurs, il a souligné que les maladies saisonnières affaiblissent l’immunité et présentent des symptômes semblables à la Covid-19, ce qui, selon lui, représente un défi supplémentaire pour faire face à la propagation de la pandémie.

A cet effet, le responsable gouvernemental appelle les citoyens et les institutions à faire preuve de vigilance et de prudence, tout en respectant les mesures sanitaires individuelles et collectives.

Les mesures mises en place par le Royaume depuis le début de la pandémie, conformément aux Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ont permis d’éviter plusieurs décès et contaminations, ajoutant que la période de confinement a été une occasion de préparer le Royaume à faire face à l’évolution de la situation épidémiologique, en développant notamment les capacités du système de santé.

El Otmani n’a pas manqué de mettre en relief la situation épidémiologique inquiétante de la région de Casablanca-Settat, notant que la région enregistre à elle seule, près de la moitiés des cas confirmés et des décès.

En outre, le chef du gouvernement a évoqué quelques indicateurs relatifs à la situation épidémiologique dans le Royaume, affirmant que la gravité de la situation épidémiologique au Maroc est mesurée par le nombre de cas graves, de décès et de contaminations.

Le Royaume maintient toujours un taux de létalité des plus bas du monde avec 1,7%, poursuit-il, ajoutant que le taux d’occupation des lits de réanimation dédié à la Covid-19 avoisine les 36%.

(Avec MAP)