Premiers raids aériens britanniques contre des cibles de l’Etat islamique en Syrie

Le ministère britannique de la Défense a annoncé jeudi le lancement des premiers raids aériens contre des sites et des positions des combattants jihadistes de l’Etat islamique en Syrie.

« Des avions de chasse Tornado ont bombardé des positions de l’EI en Syrie pour la première fois depuis le feu vert donné la veille par les députés à une intervention militaire contre l’organisation jihadiste EI en Syrie », a précisé un porte-parole du ministère de la Défense.

Ces bombardements interviennent quelques heures seulement après l’approbation avec une forte majorité par le Parlement de l’extension à la Syrie des raids aériens que la Grande-Bretagne effectuait déjà en Irak contre le groupe terroriste EI.

Le Parlement a voté par 397 voix pour, 223 voix contre, en faveur des frappes aériennes contre Daech qui constitue une « menace majeure pour la sécurité nationale » de la Grande-Bretagne.

Le Premier ministre conservateur David Cameron s’est félicité de « la bonne décision » prise par les députés « pour préserver la sécurité du Royaume-Uni ».

Selon la presse britannique, il s’agit-là d’une grande victoire politique pour le Premier ministre David Cameron qui a pu obtenir l’appui de la majorité des députés conservateurs et d’une partie du Labour pour son projet d’intervention aérienne contre le fief de l’EI en Syrie.

Toutefois, le leader de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn, qui s’oppose à la guerre en Syrie, accuse le gouvernement de se précipiter vers une action militaire qui ne va pas renforcer la sécurité du pays.

Lors des débats parlementaires, M. Cameron a défendu son projet, affirmant que « l’action que nous proposons est légale et nécessaire pour la sécurité de notre pays ».