France : la tempête Ciara frappe la Corse

Après avoir touché la moitié nord de la France durant le week-end, la tempête Ciara poursuit sa progression mardi en touchant désormais la Corse.

Dans la nuit de lundi à mardi, les rafales de vent ont atteint les 220 km/h, légèrement en-dessous du record de 225 km/h, datant de janvier 2018. Des conditions météorologiques qui ont eu pour conséquence l’interruption du trafic toute la journée de mardi dans les ports de Bastia et d’Ile-Rousse.

Les transports scolaires ont été également suspendus et du côté de l’aéroport, les vols ont été annulés et détournés vers l’aéroport d’Ajaccio, selon les médias de l’Hexagone.

L’intensité des vents a attisé des incendies notamment à Pietracorba, dans le Cap Corse, ou le feu avait parcouru 70 hectares lundi soir.

En Corse-du-Sud, 200 pompiers restaient mobilisés lundi soir pour circonscrire un incendie à Quenza qui a débuté mardi dernier et a ravagé 1.500 hectares.

Selon Météo France, neuf départements étaient toujours maintenus, mardi, en vigilance orange. Les Alpes-Maritimes, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse sont en vigilance orange aux vents violents. L’Ille-et-Vilaine, la Manche, le Pas-de-Calais, la Seine-Maritime et la Somme sont en vigilance orange vagues submersion. La Seine-Maritime, ainsi que l’Eure, sont également concernées par un risque de crues et d’inondations.

Dans le reste de l’Hexagone, le risque décroît. Mardi matin, Météo France a levé la vigilance orange dans les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan.

Selon les médias du pays, la situation s’améliore sur le continent. Ainsi, sur le réseau ferroviaire, « il n’y a plus de perturbations à attendre, bien qu’il reste quelques difficultés isolées », comme en Normandie.

Même accalmie sur le front aérien, où « il n’y a pas eu de retard significatif par rapport à une journée normale », selon les médias qui citent une source aéroportuaire.

(Avec MAP)