Votre bureau en ligne sur Google Docs

Avec une adresse e-mail «Gmail», on peut ouvrir un compte gratuit sur Google Docs

On peut y stocker tous ses documents Word, Excell et PowerPoint et travailler sur n’importe quel poste connecté à Internet

Il n’exige pas une grande connaissance technique.

Google sonne le glas du système d’exploitation bureautique. Le leader mondial de la recherche sur internet a développé une kyrielle d’applications qui permettent, dorénavant, aux internautes de disposer d’un bureau en ligne intégré. En effet, les applications de Google Docs marquent un tournant dans la perception de l’utilisateur, jusque-là attaché à sa machine, à son système d’exploitation et sa suite bureautique.

Concrètement, un internaute qui dispose d’une adresse e-mail «Gmail» peut ouvrir un compte gratuit chez Google Docs pour stocker ses documents Word, Excell et PowerPoint. L’attachement à l’ordinateur personnel devient, ainsi, moins important dans la mesure où l’utilisateur peut consulter ses différents documents grâce à un accès internet et sur n’importe quel poste lié au réseau des réseaux.
L’utilité de Google Docs ne se limite pas à son accessibilité en ligne.

Il est devenu un outil gratuit de travail collaboratif dans la mesure où l’internaute peut permettre à ses collaborateurs et à ses collègues de travailler sur un fichier conjointement et d’une manière interactive avec une possibilité de suivi des modifications en temps réel.

Plus intéressant encore, l’offre de Google Docs représente une tendance lourde de développement sur internet d’applications clés en mains en ligne. C’est le cas pour «Picnik» ou de «Photoshop Express» d’Adobe qui facilitent le traitement en ligne des photos et ce d’une manière intuitive et conviviale sans besoin de connaissance technique.

Une version off-line sera bientôt disponible
Quid de la sécurité des données stockées en ligne chez Google ou chez un éditeur d’application en ligne ? «Du moment qu’il ne s’agit pas d’applications ou de données sensibles, l’usage d’applications de type Google Docs ne présente pas de risque pour la confidentialité des données partagées en ligne, d’autant plus que ces éditeurs disposent d’une politique de protection des données rigoureuse», souligne l’un des gourous de l’Office 2.0, le maghrébin Ismaël Ghalimi, CEO de Intalio, société basée dans la Silicon Valley.

A noter que l’appropriation d’applications de type Google Docs est désormais possible grâce à la généralisation de l’accès internet y compris l’arrivée sur le marché de l’accès en mode 3G. D’ailleurs, pour réduire les contraintes liées à la nécessité d’un accès internet pour profiter des applications en ligne, Google a promis de lancer prochainement une fonctionnalité «off-line» de Google Docs, qui permettra de stocker de façon temporaire les documents saisis. Une fois connectés au web, les documents sont synchronisés, mis à jour et stockés chez Google. A suivre…