Twitter, plébiscité par les professionnels

Après les particuliers et les activistes du champ politique, il semble séduire de plus en plus
les entreprises .
Des comptes payants seront lancés au cours du second semestre 2009.

Si, au fil des mois, Twitter s’est imposé comme un outil de communication interactif, c’est parce qu’il est aujourd’hui le moyen le plus facile et accessible pour poster une information et recueillir des réactions. «C’est un outil de micro-blogging de réseaux sociaux qui permet à ses utilisateurs d’envoyer des messages, les tweets, à une liste d’amis, il est accessible à partir d’un ordinateur ou/et d’un téléphone portable qui permet d’informer une liste de personnes des actions du moment», explique Hamza Aboulfeth, spécialiste web et directeur de la société Genious communications.
Twitter a séduit déjà les particuliers et même les activistes du champ politique. Il était ainsi au cœur de la course aux présidentielles aux Etats-Unis. Barack Obama l’a utilisé d’une manière intense pour communiquer sur son programme mais surtout lever des fonds pour financer sa campagne électorale. Plus récemment, cet outil de micro-blogging était un vecteur de communication pour couvrir les manifestations qui ont explosé après les élections en Iran.

Un outil de veille concurrentielle
Cependant, ce phénomène web commence à attirer l’attention des professionnels et des entreprises. Les médias sont les premiers utilisateurs qui ont adopté ce nouveau-né de la toile. C’est le cas, à titre d’exemple, des chaînes de télévision CNN, BBC, France 24 et des agences AFP et AP qui utilisent ce canal pour annoncer des alertes et news fraîches.
D’autres entreprises ont franchi le pas en ouvrant des comptes gratuits sur Twitter pour communiquer avec leur clientèle d’une manière encore plus interactive que les outils traditionnels (tél, fax, email, site web). On peut en citer etBlue, Comcast, Dell ou Whole Foods. «Grâce aux tweets le constructeur informatique Dell communique sur ses produits, sur ses offres et ses ventes flashs. C’est une réussite au point que l’entreprise a évalué son gain grâce à ce nouveau canal de business à plus de trois millions de dollars», ajoute Youssef Sekkat, responsable commerciale de la régie de publicité en ligne AdWeb.
D’ailleurs, Twitter, sous l’effet de l’engouement des professionnels, s’apprête à lancer au courant du second semestre 2009 des comptes payants au profit des entreprises.
Objectif : permettre aux professionnels de disposer de comptes avec des fonctionnalités améliorées et sur mesure avec des indications statistiques sur les utilisateurs.
Le succès de Twitter ne se limite pas à la publication de news et des flashs. Son moteur de recherche http://search.twitter.com est un outil privilégié de veille concurrentielle qui permet, entre autres, le suivi des concurrents, de l’image de l’entreprise et de ses produits.
«Twitter me permet de rentrer en contact de façon très personnelle avec des prospects et de mettre en avant mon blog professionnel. Il me permet également d’expérimenter le fonctionnement des médias sociaux, afin de les comprendre parfaitement et de conseiller au mieux mes clients», indique Jean Dubearnes, manager de la société Interact ! conseil, basée à Casabanca. Néanmoins, l’usage du twitter par les particuliers et à forte raison les entreprises est encore au stade embryonnaire au Maroc. Après la communauté des blogueurs, Blogoma, c’est une nouvelle communauté qui est en construction : la Twittoma. Sa caractéristique principale est qu’elle est animée par des jeunes “geeks” très liés au secteur des TIC.
Pour avoir une idée sur la dynamique de la Twittoma, il suffit de visiter les fils de top 100 utilisateurs au Maroc à l’adresse suivante : http://minyurl.net/twitt_maroc.